Quoi de neuf à Cannes cette année ? « Le Sauvage » de Jean-Paul Rappeneau avec Montand et Deneuve. Esprits malins, passez votre chemin.

LE SAUVAGE
LE SAUVAGE © radio-france

LE SAUVAGE
LE SAUVAGE © radio-france
Aujourd’hui, à 17 heures, on a pu voir dans une version superbement restaurée par la Cinémathèque française et la SACEM notamment cette comédie impeccable. Comme une cure de jouvence et de vitalité dans la compétition cannoise où par définition les malheurs du monde viennent plus vous assaillir que les cavalcades insulaires d’un formidable couple de cinéma incarné par Catherine et Yves au sommet de leur charme et de leur art. A chaque nouvelle vision de l’un de ses films, on redécouvre, ou l’on feint de le faire, que Rappeneau est un immense auteur de comédies. Qu’il occupe une place prépondérante et à part dans cet univers-là. Parce qu’il a ce don incroyable du tempo et du rythme. Parce qu’à suivre ces héros jamais heureux ou presque, toujours en guerre mais toujours en vie, on se prend à penser que le cinéma vaut tous les remontants du monde. Il y a ici comme une élégance irremplaçable.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.