Le premier film de Thierry de Peretti, Les Apaches, montre la violence en Corse entre jeunes corses et marocains. Un regard inédit et passionnant, loin des clichés sur le tourisme et le nationalisme.

Les Apaches
Les Apaches © Pyramide Films

Le film est inspiré d’un fait divers réel . C'est l'histoire d'une bande de jeunes désoeuvrés, Marocains et Corses. Ils s’introduisent en cachette dans une villa avec piscine pour y faire la fête. Ils volent une chaîne hifi et deux fusils de collection pour les revendre et « profiter » de la vie comme ils disent. A partir de là, tout va déraper.

Ce n’est pas une Corse de carte postale qu'il nous donne à voir. Le pari est vraiment audacieux -et réussi- pour ce premier long-métrage tourné en Corse, avec des acteurs non professionnels, impressionnants de justesse. Les Apaches , c’est ainsi que le préfet de police de Paris désignait les voyous de Belleville au 19ème siècle. Le titre renvoie aussi à l’univers du western, aux réserves d’Indiens. On pourrait dire que ce film est un western corse où les affaires se règlent entre soi.

Le film a été globalement bien accueilli en Corse. Thierry de Peretti

Les Apaches ne parle pas seulement de la Corse. Il parle de façon indirecte de la France des quarante cinquante dernière années, la France des rapatriés, de la guerre d’Algérie et du malaise de la jeunesse et de la société de consommation.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.