Après "Copacabana" "La Ritournelle", "Maman a tort" puis "Selfie", Marc Fitoussi réunit Karin Viard et Benjamin Biolay pour jongler cette fois-ci avec les genres comme avec les mœurs avant d'orienter son scénario vers le film noir. Les critiques du Masque & la Plume ont émis un certain nombre de réserves.

L'acteur Benjamin Biolay et l'actrice Karin Viard dans le film "Les apparences" de Marc Fitoussi
L'acteur Benjamin Biolay et l'actrice Karin Viard dans le film "Les apparences" de Marc Fitoussi © SND

Le film présenté par Jérôme Garcin

Marc Fitoussi réunit Karin Viard, Benjamin Biolay, Lucas Englander, Laetitia Dosch, Pascale Arbillot. 

Henri (Benjamin Biolay), chef d’orchestre à l’opéra de Vienne, est marié avec Evelyne (Karin Viard), qu’il trompe avec l’institutrice de leur fils Malo. C'est exactement le début de "Antoinette dans les Cévennes" sauf qu'on est dans la capitale viennoise autrichienne et qu'il n'y a pas d'âne. Ève va se venger dans un film qui tient à la fois du vaudeville et du polar chabrolien des débuts.

Eva Bettan regrette un film trop archétypal et cliché

"C'est un microcosme, les expatriés. C'est une vision de la bourgeoisie qui me fait penser à la publicité pour du chocolat : "Vous nous avez gâtés, monsieur l'ambassadeur". On est dans des archétypes, notamment du point de vue des femmes

On dirait que le monde n'a pas évolué

Les femmes n'ont qu'une peur : que leurs maris les quittent, qu'elles perdent leur statut. En plus elles cancanent, elles sont hypocrites… Mais on se dit qu'est-ce qu'on fait des clichés ? Il pourrait présenter une farce qu'il orienterait vers un thriller, vers tout ce qu'il veut et on reste finalement à ces premiers degrés… Le scénario est à la fois banal : il faut aujourd'hui qu'internet soit un instrument de dénouement. Mais il est à la fois énorme. 

Il faut qu'il y ait un psychopathe qui arrive pour qu'il se passe quelque chose et ça ne va pas du tout

La presse est assez bonne et je suis assez étonnée parce que je vois, moi, un autre film. Il faut laisser Claude Chabrol tranquille, il n'a rien à faire dans cette affaire". 

Pour Michel Ciment, le film n'est pas à la hauteur de ses ambitions

"J'avais beaucoup aimé "La Ritournelle" et "Copacabana" où, effectivement, Fitoussi avait déjà un sens de la comédie que l'on retrouve d'ailleurs dans les premières scènes du film. 

Le film n'accomplit pas son projet. Il y a trop de coups de théâtre, trop de retournements. C'est un scénario trop enchevêtré qui n'a pas la pureté des grands films de Chabrol sur les couples ou sur les films criminels qu'il a pu tourner, qui se rapprochaient de Hitchcock, cinéaste qu'il aimait beaucoup. 

Karin Viard est absolument formidable incontestablement. Le film n'est pas du tout négligeable, mais il laisse un peu un sentiment d'insatisfaction. Il y a même un personnage qui est à la fois très présent et en même temps sacrifié, c'est l'amant que se trouve cette femme trompée. 

Le film n'est pas à la hauteur de ses ambitions

Je ne dis pas que c'est un mauvais film, mais ce n'est pas le film de Christian Petzold".

Charlotte Lipinska estime qu'il ne faut pas bouder son plaisir car le film offre une mise en scène élégante 

"Ce n'est peut-être pas le film de Christian Petzold, mais il ne faut pas bouder son plaisir car on a un plaisir certain à voir ce glissement progressif du début du film, qui est une espèce de comédie grinçante sur effectivement cette diaspora de Français exilés et qui, petit à petit, va glisser vers un film noir quand même assez amoral et cynique. 

Alors certes, il y a des rebondissements dans le scénario qui ne sont absolument pas crédibles, mais je le pardonne volontiers au réalisateur parce que tout ça est enveloppé dans une mise en scène élégante et portée par de brillants acteurs : Karine Viard est quand même démente dans la complexité de cette femme qu'on a envie de gifler dans une scène et qu'on a envie de réconforter dans une autre. Elle est à la fois redoutable dans sa vengeance et, en même temps, on voit la blessure d'orgueil qui mène à tout. 

L'actrice Karin Viard dans le film "Les apparences" de Marc Fitoussi
L'actrice Karin Viard dans le film "Les apparences" de Marc Fitoussi / SND

J'ai eu beaucoup de plaisir à voir ces personnages qui sont tous plus ou moins détestables se dépatouiller d'une situation assez inextricable qu'ils ont eux-mêmes provoquée

Même si les rebondissements sont peu crédibles, c'est une idée de mise en scène géniale. Pascale Arbillot joue la meilleure amie de Karine Viard et elles sont toutes les deux coiffées pareil, habillées pareil, elles cancanent. Tout le début du film est tellement acerbe sur ces codes de la bourgeoisie que j'y ai pris vraiment beaucoup de plaisir.

Pour Xavier Leherpeur le film est trop sage et manque de mise en scène 

"Le problème, c'est que le scénario avance couche après couche. Tout ça est découpé par un style qui devrait être assuré mais qui est un peu émoussé, un peu gentil. Marc Fitoussi est un gentil metteur en scène, ce n'est pas du tout péjoratif. Il est un peu rond pour ce film-là. Il était très bien pour les comédies. 

Il manque quelque chose de tranchant dans cette histoire pour rééquilibrer un tout petit peu la distribution impeccable de Karine Viard à Évelyne Buyle

Du côté des hommes, c'est une catastrophe… Je ne comprends pas qu'on puisse se battre pour Benjamin Biolay qui est quand même d'une fadeur… Je ne comprends pas un mot de ce qu'il dit, comme d'habitude. Je vais finir par m'y habituer. Par pitié sous-titrez-le. 

Et puis après, ça s'alambique. Bon pourquoi pas ? Là où ça pourrait enfin se terminer sur quelque chose de vraiment méchant, et bien non, on a morale sur morale sur dialogues explicatifs. Le film termine de s'effilocher. 

Ce n'est pas honteux, ne boudons pas notre plaisir parce qu'il y a des comédiens, mais il y a un moment il ne faut pas se contenter d'illustrer le scénario, il faut vraiment le mettre en scène, il faut le mordre. 

Je trouve que malheureusement, le trait est un peu sage

L'acteur Benjamin Biolay dans le film "Les apparences" de Marc Fitoussi
L'acteur Benjamin Biolay dans le film "Les apparences" de Marc Fitoussi / SND

Le film

► Au cinéma depuis 23 septembre 2020

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

7 min

"Les Apparences" de Marc Fitoussi

Par Jérôme Garcin

► Retrouvez les critiques du Masque et la Plume, réunis autour de Jérôme Garcin, pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

Toutes les autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.