"Alex le destin d'un roi" est un film de deux heures inspiré de la légende arthurienne, mais version "Harry Potter" (et filmé, de l'avis de Jérôme Garcin, avec les pieds). Plusieurs critiques du "Masque" ont trouvé plein de vertus à ce film pour enfants… C'est plutôt étonnant et c'est à lire ici.

Dean Chaumoo, Louis Serkis, Rhianna Dorris, Tom Taylor (IV) dans "Alex, le destin d'un roi" de Joe Cornish (2019)
Dean Chaumoo, Louis Serkis, Rhianna Dorris, Tom Taylor (IV) dans "Alex, le destin d'un roi" de Joe Cornish (2019) © 2018 Twentieth Century Fox

Le film résumé par Jérôme Garcin

De nos jours, un écolier de 12 ans, Alex (Louis Serkis), voit sa vie bouleversée lorsqu'il découvre, dans un chantier de construction, Excalibur, l’épée magique du roi Arthur. Alex réunit une équipe de chevaliers pour vaincre, aidé par Merlin (Angus Imrie), la maléfique Morgana, venue du Moyen-Âge avec ses trolls pour détruire le monde. Morgana, c’est Rebecca Ferguson, qui ressemble à Theresa May en visite à Bruxelles.  

Eric Neuhoff trouve le film "pas si mauvais que ça"

EN : Ce n'est pas un film pour enfants, c'est un film d'enfants. 

Ce n'est pas si mauvais que ça. Ce qui est intéressant, c'est que le héros n'est pas le joli garçon de la classe, c'est un type un peu bouboule, un peu ingrat, alors que le petit méchant de la bande est le petit blond mignon. Les trucages, les effets spéciaux sont très bien faits (chevaux en flammes, batailles interminables...). La mère est très marrante aussi, c'est un peu un sosie de Frances McDormand.

Le film montre bien ce que c'est que le Brexit, ce qu'il va se passer pour l'Angleterre après. 

On peut y aller un dimanche après-midi de pluie si on passe devant le cinéma et qu'on aime les esquimaux et le pop-corn.

Danièle Heymann y voit un vrai sujet mal servi par une réalisation trop faible

DH : Je trouve qu'il y a un vrai sujet mais que finalement, on ne vit pas cette aventure comme elle devrait nous transporter. C'est tout petit, tout faiblard…

Il y a quand même deux personnages que je sauve et que je trouve admirablement traités : 

  • Merlin (Angus Imrie). L'idée d'avoir un jeune Merlin, et tout-à-coup il éternue, et c'est le vieux Merlin : il y a là un côté enchanteur... 
  • J'adore le personnage de la dame du lac qui apparaît dès qu'il y a un peu d'eau (mais dans toutes les formes). Elle est très drôle. 

Le petit garçon n'est pas très expressif, il y a ses méchants copains qui deviennent ses chevaliers, tout ça est un vrai sujet… mais je trouve que la réalisation est faiblarde et s'évapore.  

Louis Serkis (Alex / Arthur) en train d'adouber chevalier son ami Bedders (Dean Chaumoo)
Louis Serkis (Alex / Arthur) en train d'adouber chevalier son ami Bedders (Dean Chaumoo) / 2018 Twentieth Century Fox

Jean-Marc Lalanne a été charmé

JML : Je trouve ça vraiment charmant, assez touchant

C'est un film qui pourrait surfer sur la nostalgie des années 1980 parce que ça fait quand même penser à 25 films produits par Steven Spielberg avec des groupes d'enfants : les Goonies, le Secret de la pyramide... C'est très à la mode aujourd'hui (de la série Stranger Things à tout ce que fait JJ Abrams) mais ce cinéma nostalgique est très rusé et la nostalgie doit clignoter. Là, ce qui me touche assez, c'est qu'il y a vraiment beaucoup de premier degré. Il refait des films qu'il a dû adorer dans son enfance mais vraiment sans faire des clins d’œil qui s'y réfèrent de manière très précise, sous la forme de la citation. En ça je trouve le film assez habité. Je sens vraiment aux commandes du film un enfant amoureux de son objet.

Moi aussi, j'ai adoré le personnage de Merlin  

Pierre Murat regrette d'avoir perdu 2h de sa vie à voir ce film

PM : C'est long, c'est lent, c'est banal, c'est laid, c'est moche

Vous avez parlé d'Harry Potter, moi ça m'a plutôt rappeler le Club des cinq.

Merlin est à peine drôle ; Morgane est épouvantable.

Franchement, c'est deux heures de ma vie pour ça, ah non. Non !  

Aller plus loin

Sortie en salles le 10 avril 2019

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume... 

4 min

"Alex, le destin d'un roi" de Joe Cornish : les critiques du "Masque & la Plume"

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume, réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature. À noter que d'autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici 

Morgana (Rebecca Ferguson) face à Merlin (Angus Imrie)
Morgana (Rebecca Ferguson) face à Merlin (Angus Imrie) / 2018 Twentieth Century Fox
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.