Nicolas Philibert, le documentariste de "Nénette", d’"Être et avoir" et de "La Maison de la Radio", s’intéresse cette fois à la formation, en France, des infirmières.

"De chaque instant", le nouveau film documentaire de Nicolas Philibert, à découvrir dans les salles à partir du 29 août 2018
"De chaque instant", le nouveau film documentaire de Nicolas Philibert, à découvrir dans les salles à partir du 29 août 2018 © Les Films du Losange

Nicolas Philibert assiste aux cours théoriques et pratiques, à leurs stages dans les hôpitaux. Il montre aussi, pour ces toutes jeunes femmes – et quelques hommes –, le difficile apprentissage de la souffrance, des corps abîmés, parfois de la fin de vie. 

Et puis, dans une dernière partie, il filme, et c’est souvent très émouvant, les entretiens-bilans de ces apprenti.e.s-infirmières (et infirmiers) avec leurs formateurs. 

L'avis de Danièle Heymann

C'est en trois chapitres :

  • la technique 
  • la pratique (le premier contact avec la souffrance) 
  • le récit de leur stage

On voit que ces élèves infirmiers se préparent à une vie terriblement difficile, très mal payée et qu'ils sont extrêmement nombreux - et que ça s'appelle une vocation. Et cela, Nicolas Philibert le filme de façon parfaitement honnête.

L'avis de Xavier Leherpeur 

C'est un film sur : comment ce métier sacrifié et sacrificiel persiste à attirer autant de gens, des garçons, des filles. 

Moi, quand j'ai fait médecine, on n'avait pas cette dernière partie, on pensait que la théorie suffisait mais non, la pratique apporte de l'humain, apporte du questionnement. Cette partie est bouleversante parce qu'on les a vus au travail accomplir des gestes et en même temps, on ne s'est pas interrogé sur comment ils le vivaient de l'intérieur. C'est la partie la plus forte parce que c'est une première expérience et déjà, une première tragédie…

Image extraite de "De chaque instant" de Nicolas Philibert
Image extraite de "De chaque instant" de Nicolas Philibert / Les Films du Losange

L'avis de Jean-Marc Lalanne 

Le film procure aussi un vrai plaisir lié à la pédagogie. On y apprends des choses sans arrêt, c'est passionnant là-dessus.

Écoutez

Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos du film sur le plateau du Masque & la Plume :

1 min

"De chaque instant" de Nicolas Philibert : les critiques du Masque et la Plume

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

À noter que d'autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.