Stéphane Lerouge était l'invité ce matin de Ciné qui chante, et il apportait un cadeau aux auditeurs : une bande inédite de Michel Legrand pour le film de Jacques Demy, en 1967.

Michel Legrand au MIDEM à Cannes en 1973
Michel Legrand au MIDEM à Cannes en 1973 © AFP / DPA

L'histoire de la musique est jalonnée de petits miracles émouvants où des bandes que l'on croyait perdues, ou dont on ne soupçonnait pas l’existence, surgissent au hasard de la vie. C'est l'histoire que raconte Stéphane Lerouge, monsieur musique de films chez Universal Music France.

Au printemps 2017, Michel Legrand est à la baguette pour les derniers enregistrements des Studios Davout à Paris, porte de Montreuil. Il réalise la bande originale du prochain film de Xavier Beauvois. Il ne se doute pas alors qu'un ingénieur du son va lui apporter une bande multipistes des Demoiselles de Rochefort, retrouvée lors de l'inventaire avant la fermeture des studios.

Une fois trouvé un magnétophone quatre pistes nécessaire pour faire revivre cette archive, Michel Legrand a pu réentendre cette séquence où il chante et s'accompagne, cinquante ans plus tôt, sur le titre Andy amoureux destiné à Gene Kelly.

Stéphane Lerouge

C'est très étrange quand on a en tête la version définitive : la rythmique est la même mais il y a l'orchestre en plus, avec un autre chanteur. Et là, brusquement, nous avons quelque chose de beaucoup plus épuré avec un trio et la voix de Michel Legrand qui joue tous les rôles et qui habite la musique.

Petit rembobinage de l'histoire : mars 1966, Jacques Demy prépare son film Les demoiselles de Rochefort et Michel Legrand compose la musique. Pour les besoins du tournage, les playback doivent être enregistrés en amont, mais Gene Kelly n'a pas pu l'enregistrer. Dans ces tout nouveaux Studio Davout où il travaille, Michel Legrand décide donc de s'y coller. Il enregistre d'abord cette matrice, en trio, avec sa propre voix. Il y ajoute par la suite l'orchestre et enfin la voix d'un autre chanteur, celle du canadien Donald Burke car la tessiture de Gene Kelly ne convenait pas au titre.

Après avoir dormi 50 ans dans les studios Davout, cette bande a été numérisée et mixée en juillet. C'est la première fois qu'elle passait en radio et sera présente dans un coffret 5 cd à paraître en septembre consacré aux 50 ans des Demoiselles de Rochefort.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.