Coralie, Kahina, Moufida adolescentes âgées de 13 à 18 ans vivent en banlieue parisienne ou dans les quartiers nord de Marseille. Ici, elles interrogent leur rapport au langage revendiquant leur particularité et l’attachement à l’identité d’un groupe mais disent aussi la blessure liée au sentiment Plus »d’exclusion, au manque. Et puis, au sein de leur quartier, au-delà des mots des garçons qu’elles disent comme un masque qui les protège, elles dévoilent les enjeux intimes de cette stratégi.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.