Les critiques ciné du Masque et la Plume ont été littéralement conquis par le dernier film de Steve McQueen : entre polar politique et film d'action digne de Coppola, Scorsese, Soderbergh... Mais aussi art du cadrage, de la mise en scène, de la lumière... Le tout avec des actrices et des acteurs épatants !

Affiche du film "Les Veuves" (titre original : Widows), de Steve McQueen.
Affiche du film "Les Veuves" (titre original : Widows), de Steve McQueen. © Twentieth Century Fox France

Le résumé du film de Steve McQueen, par Jérôme Garcin

Le nouveau film du britannique Steve McQueen, le réalisateur ultra-primé de Hunger et de Twelve Years a Slave, avec Viola Davis, Michelle Rodriguez, Colin Farrell, Liam Neeson, Robert Duvall. Et c’est adapté de la série anglaise des années 1980 : Widows, son premier thriller. Après la mort de quatre braqueurs dans un casse qui a mal tourné, leurs veuves décident de finir le travail pour payer les dettes de leurs défunts époux. Elles décident donc de faire un hold up d’enfer, kalachnikov au poing, et de défier la mafia politique qui tient la ville, Chicago. Jusqu’au moment où elles vont s'apercevoir qu'elles sont manipulées...

Un polar politique passionnant et qui rappelle Coppola, selon Nicolas Schaller

C'est un polar politique qui aborde tous les thèmes d'actualité à la mode : "Me Too", "Black Live Matter"... Steve McQueen a voulu brasser tous les grands sujets du moment.

L'une des forces du film, c'est de dépeindre Chicago et la manière dont les différentes communautés sont localisées, à tel point qu'on a l'impression d'avoir à faire avec plusieurs villes.

Les acteurs sont formidables, en particulier Colin Farrell et Robert Duvall. Ils nous rappellent les films de Francis Ford Coppola et de James Gray.

Il faut également noter l'efficacité de Gillian Flynn, la romancière de Gone Girl (qui a travaillé sur le scénario de son adaptation au cinéma par David Fincher) et qu'on retrouve ici au scénario.

On sent que Steve McQueen veut faire passer des messages, comme un passage un peu déplacé sur l'art contemporain mais le film reste passionnant.

Liam Neeson, Viola Davis dans "Les Veuves" de Steve McQueen (titre original : Widows).
Liam Neeson, Viola Davis dans "Les Veuves" de Steve McQueen (titre original : Widows). / Twentieth Century Fox France

Danièle Heymann a été emportée par la force, la rage et la bataille des femmes, dépeintes à l'écran

Les Veuves peut avoir l'air d'être un film "Me Too" sur le papier, mais à l'écran pas du tout. Il n'a pas versé dans l'air du jour et ça c'est formidable.

Le film est assez appuyé à chaque fois : la corruption est généralisée, le racisme est ambiant, le machisme est galopant...

Et en même temps, il y a la préparation de ce braquage... On se dit qu'elles ne vont jamais y arriver, mais on est emporté par la force, la rage et la bataille de ces femmes. Je pourrais regarder Viola Davis lire le bottin pendant des heures, elle est magnifique.

De gauche à droite : Michelle Rodriguez, Viola Davis et Elizabeth Debicki, dans "Les Veuves" de Steve McQueen (titre original : Widows).
De gauche à droite : Michelle Rodriguez, Viola Davis et Elizabeth Debicki, dans "Les Veuves" de Steve McQueen (titre original : Widows). / Twentieth Century Fox France

Des femmes épatantes et un film qui rappelle Michael Mann et Steven Soderbergh, selon Eric Neuhoff

Les Veuves, c'est le résultat des bienfaits du film de genre sur un Artiste avec un grand A ! Ce film fait un bien fou à Steve McQueen, on sent qu'il se fait plaisir et qu'il fonce ! C'est "Un Braquage et quatre enterrements" !

Il y a la ville de Chicago, avec son architecture, des coins qu'on n'a pas l'habitude de voir au cinéma : des terrains vagues, une campagne politique...

Toutes les femmes sont épatantes, elles sont beaucoup mieux traitées que les hommes dans ce film, elles sont marrantes comme tout !

Cela me rappelle les films de Michael Mann et de Steven Soderbergh.

Qui plus est, c'est un film totalement macronien car il prouve que quand on veut du boulot, on n'a qu'à traverser la rue... 

Cynthia Erivo et Michelle Rodriguez dans "Les Veuves" de Steve McQueen (titre original : Widows)
Cynthia Erivo et Michelle Rodriguez dans "Les Veuves" de Steve McQueen (titre original : Widows) / Twentieth Century Fox France

Pour Michel Ciment, c'est à la fois l'œuvre d'un grand Artiste et un grand film d'action !

C'est un grand film. Et ce qui est formidable avec Steve McQueen, c'est la variété de ce qu'il entreprend : il a commencé par créer des formes nouvelles et maintenant, il réorganise des formes anciennes.

Ses films ne ressemblent pas totalement à des films de Martin Scorsese ou de Michael Mann, c'est différent et il a tout de même un point de vue très contestataire.

La mise en scène est tirée au cordeau : chaque plan est ciselé, il y a une beauté dans les cadrages, dans la lumière... Steve McQueen est un grand artiste !

Et en même temps, c'est un grand film d'action, tout en étant très différent d'un Martin Scorsese ou d'un Michael Mann.

Écoutez 

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos du film sur le plateau du “Masque et la Plume” :

8 min

Les Veuves de Steve McQueen - les critiques du Masque et la Plume

🎧 L'intégrale du "Le Masque et la Plume" juste ici

🎧 L'interview de Steve McQueen dans Boomerang

🎧 Et son interview dans L'Heure Bleue

Aller plus loin

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

À noter que d'autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.