BD à succès, "Les Vieux Fourneaux" a été adapté en film… pour la plus grande déception du Masque et la Plume ! Malgré la présence à l'écran de Pierre Richard, Eddy Mitchell et Roland Giraud, nos critiques ciné sont consternés. Leçon de morale au troisième âge, scènes inutiles… Découvrez les raisons de leurs critiques.

Le casting des "Vieux Fourneaux" : Eddy Mitchell, Pierre Richard et Roland Giraud (sortie dans les salles le 22 août 2018)
Le casting des "Vieux Fourneaux" : Eddy Mitchell, Pierre Richard et Roland Giraud (sortie dans les salles le 22 août 2018) © Eric Travers - RADAR FILMS - ÉGERIE PRODUCTIONS - GAUMONT - FRANCE 3 CINÉMA

Le résumé du film de Christophe Duthuron par Jérôme Garcin

L'adaptation pépère, par Christophe Duthuron, de la BD sur le troisième âge, qui compte quatre albums, de Lupano et Cauet, avec la crème des vermeils : Pierre Richard, 84 ans, Eddy Mitchell, 76 ans, et Roland Giraud, également 76 ans. 

Soit Pierrot, l’anar, Mimile, le ronchon, et Antoine, trois amis d’enfance et du Tarn qui se retrouvent à l’occasion des obsèques de Lucette, la femme d’Antoine. Antoine qu’une lettre rend soudain fou de jalousie et de vengeance : il découvre que feu sa femme batifolait avec son employeur. Il part alors pour la Toscane, poursuivi par Pierrot, Mimile et Sophie, la petite fille d’Antoine (Alice Pol), enceinte jusqu’aux dents, qui veulent empêcher Antoine-Giraud de commettre un crime passionnel… 50 ans plus tard !

"Extrêmement désagréable" pour Jean-Marc Lalanne 

JML : C'est nul et gérontophobe, ce qui est très étrange.

On a l'impression que c'est un film marketé pour un public senior, qui donne une leçon de morale au troisième âge, extrêmement désagréable.

Nicolas Schaller en regretterait presque le retour de Pierre Richard

NS : Alors moi qui ai appelé au retour de Pierre Richard, depuis quatre ans, je finis par regretter, étant donné les choix qu'il fait... Je dois dire que j'ai quand même eu plaisir à le voir, ainsi que Roland Giraud : ils sont quand même assez amusants.

Après c'est un film qui avance à la vitesse d'un Solex et qui met de gros coups de freins dès qu'il y a un petit enjeu de scénario.

Danièle Heymann est quand même beaucoup plus conciliante

DH : En qualité de témoin qualifiée... je dois dire que j'ai pris un certain plaisir à cette pochade, à ce road-movie improbable.

Ils se régalent tous les trois. Et franchement, je trouve que dans ce film, qui n'est certes pas un chef-d'oeuvre, la vieillesse ne fait pas son âge.

Pour Xavier Leherpeur, le film aurait tenu en 10 minutes

XL : Il y a un exploit dans ce film, ça dure 1h25 et je crois que je n'ai jamais vu autant de plans inutiles. Non seulement ça n'avance jamais et en plus on pourrait enlever la moitié des plans. Je pense qu'en 10 minutes, l'intrigue se tient.

Écoutez

Ecoutez l'ensemble des critiques échangées à propos du film sur le plateau du Masque & la Plume :

2 min

Les Vieux Fourneaux - Masque et la Plume

Aller plus loin

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

À noter que d'autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.