Steven Soderbergh, le réalisateur d' "Ocean Eleven" et de "Sexe, mensonges et vidéos" (qui lui vaut d'avoir été à 26 ans le plus jeune palmé d'or à Cannes) revient avec "Logan Lucky"... Un film qui fait l'unanimité chez les critiques du Masque et la Plume : voilà un film de braquage qui vous fera passer un bon moment !

Après quatre ans passés sur la série "The Knick", Steven Soderbergh revient à la réalisation avec un film de braquage
Après quatre ans passés sur la série "The Knick", Steven Soderbergh revient à la réalisation avec un film de braquage © Trans Radial Pictures / Free ass / Collection ChristopheL

Logan Lucky est un polar de près de deux heures avec Channing Tatum, Adam Driver, Daniel Craig. Jimmy Logan, dont le genou est en bouillie convainc son frère Clyde (Adam Driver, manchot) de commettre un braquage pendant la fameuse course automobile de la Coca Cola 600. Pour ouvrir le coffre-fort, ils s'associent avec un criminel, Joe Bang (Daniel Craig, plus peroxydé que jamais) qui est en prison. 

Association digne, pour Jérôme Garcin, des Pieds Nickelés derrière laquelle on a le droit d'apprécier une certaine satyre de l'Amérique actuelle, trumpienne.

Nicolas Schaller : "une espèce de chanson folk qui loue le bon sens de l'Amérique profonde"

C'est tout l'inverse du film de Dupontel. On arrive sur, en apparence, un film de braquage très pop et scintillant (qui ont fait la gloire de  Soderbergh à une époque) qui est en fait une espèce de petit film assez modeste qui décline une poésie et des personnages assez émouvants qu'on découvre petit-à-petit.

Il y a quelque chose d'assez touchant et de très pertinent politiquement sur le bon sens d'une Amérique profonde qu'on a aujourd'hui un peu trop tendance à caricaturer en l'associant à Trump.

Daniel Craig, "in-car-ci-ra-ted" dans "Logan Lucky" de Soderbergh
Daniel Craig, "in-car-ci-ra-ted" dans "Logan Lucky" de Soderbergh / Trans Radial Pictures / Free ass / Collection ChristopheL

Danièle Heymann : "j'ai rarement vu des braqueurs aussi sympathiques"

C'est un peu un film sur la lutte des classes ! On va vraiment détrousser des riches, tellement dégoulinants de fric que c'en est totalement écœurant. Les deux frères ont une revanche à prendre : Logan est viré parce qu'il boîte alors qu'il faisait très bien son boulot. Il y a une colère et effectivement j'ai rarement vu des braqueurs aussi sympathiques.

Sophie Avon : "complètement séduite"

J'étais un peu déçue au départ que Soderbergh revienne au cinéma par un film aussi modeste et finalement il m'a complètement séduite. C'est une étude de milieu : ce sont des prolos et il les montre à la bonne distance, sans aucune condescendance, avec beaucoup de tendresse et même temps de la causticité et de l'humour. 

Channing Tatum, Riley Keough et Adam Drive dans "Logan Lucky" de Soderbergh
Channing Tatum, Riley Keough et Adam Drive dans "Logan Lucky" de Soderbergh / Trans Radial Pictures / Free ass / Collection ChristopheL

Pierre Murat : "C'est super, allez-y !"

Vous allez passer un moment superbe !

C'est un film qui est entre alacrité et douceur. Ils veulent se venger et en même temps ils sont désarmants, parce que pas très intelligents - mais quand même malins parce que ce qu'ils imaginent pour le braquage je n'y arriverais pas !

Ecoutez

Tous les échanges entre les critiques de l'émission au sujet de Logan Lucky :

Aller plus loin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.