Fabrice Luchini
Fabrice Luchini © Maxppp

"L'Hermine", l’histoire de ce Président de Cour d’Assisses a séduit le jury de la 72ème Mostra de Venise présidé par le réalisateur mexicain Alfonso Cuaron. Il reçoit deux prix dont celui d’interprétation masculine pour Fabrice Luchini.

L’acteur présent en début de semaine à Venise pour présenter le film n’a pas pu revenir chercher son trophée car il tourne en Normandie. C’est donc un petit film qu’il s’est adressé au public de la Mostra, emmitouflé dans une grosse écharpe de laine. Il a bien sur évoqué ses racines italiennes et son père. Le réalisateur Christian Vincent reçoit le prix du scénario. La Mostra lui réussit car il y a 25 ans il recevait le Prix de la critique pour « La Discrète » déjà avec Fabrice Luchini, son comédien « porte bonheur ». Le film sortira en France le 16 novembre.

Écoutez la réaction de Fabrice Luchini

Je suis extrêmement ému par ce prix, c'est la plus belle récompense que j'aie eu dans mon parcours, dans ce qu'on appelle la carrière. Je remercie le jury qui a eu cette gentillesse, ou cette intuition, peu importe. C'est une récompense immense, parce qu'il y a cette filiation italienne de mon père...

La Mostra a aussi récompensé un autre film français dans la section parallèle Orrizonti. « La tempête » de Samuel Collardey en attribuant le prix d’interprétation au comédien amateur Dominique Leborgne . Dans "Tempête", il incarne son propre rôle celui d’un marin pécheur aux Sable d’Olonne. Toute sa famille joue avec lui dont son fils Mattéo, dans ce film entre fiction et documentaire qui est un hommage à sa profession.

Le Lion d’Or revient au Vénézualien Lorenzo Vigas pour "Desde allà" une histoire âpre de sexe et de solitude se nouant entre un homosexuel, patron de société pharmaceutique avec une jeune garçon dans les quartiers de Caracas.

Le Prix interprétation féminine est attribué à Valéria Golino pour "Per amor vostro " de Giuseppe M. GAUDIN O. "El Clan " de l'Argentin Pablo Trapero recoit le Lion d'Argent qui raconte la vraie vie de la famille Puccio, spécialisée dans les enlèvements et les meurtres dans les années 80 en Argentine.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.