Luigi Pirandello
Luigi Pirandello ©

Luigi Pirandello, écrivain et auteur de théâtre.Il est mort deux ans après avoir reçu le prix Nobel de Littérature en 1934 et alors qu'il travaillait à l'adaptation cinématographique de son roman Feu Mathias Pascal .

Finalement c'estPierre Chenal qui l'adaptera (L'homme de nulle part ) puis Mario Moncelli avec Marcello Mastroïanni .

Les frères Taviani ont aussi adapté ses nouvelles.

En 1915 dans lesCahiers de Serafino Gubbio :il adopte le point de vue d’un opérateur « qui tourne la manivelle » du cinématographe. le cinéma est ici affaire de manivelle, projecteur et bobine.

Avant de parler de "clap" ou de "moteur" sur les tournages, ne parlait-on pas, il y a longtemps, du "premier tour de manivelle".

Il faut fixer cette vie, qui n’est plus de la vie, pour qu’une autre machine puisse lui rendre le mouvement arrêté depuis de longs moments. Nous sommes comme en un ventre où va se formant, et se développant, une monstrueuse gestation mécanique. Et que de mains y travaillent dans l’ombre ; il y a ici une armée entière d’hommes et de femmes : ouvriers, techniciens, préposés spécialistes aux dynamos et aux machines, aux séchoirs, aux imbibations, aux virages, au coloriage, à la perforation des pellicules, à la ligature des pièces…Il suffit que j’entre dans cette obscurité empestée par ce qui émane des machines et les exhalaisons des substances chimiques, pour que mon superflu s’évapore .

Luigi Pirandello, écrivain (1867-1936)

Cité dans Naissance d’un art 1895-1920 textes choisis par Daniel Banda et José Moure (Flammarion, 2008 – coll. Champs arts n°798)

__

Avec Colette Ducarre et la Bibliothèque de Radio France

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.