Un film de Woody AllenAvec Colin Firth, Emma Stone

Michel Ciment dans le Masque et la Plume

Il y avait trois grands auteurs de comédies ; deux sont morts : Billy Wilder et Blake Edwards. Aujourd'hui, il reste Woody Allen. Blake Edwards avait dit une chose merveilleuse : "L'amour, quand on le fait et que c'est bien, c'est bien, mais quand c'est mal, c'est encore bien ". Je dirais ça de Woody Allen aussi. Un film de Woody Allen me donne toujours du plaisir, même s'il y a des degrés dans l'enthousiasme.

Le prestidigitateur chinois Wei Ling Soo est le plus célèbre magicien de son époque, mais rares sont ceux à savoir qu’il s’agit en réalité du nom de scène de Stanley Crawford : cet Anglais arrogant et grognon ne supporte pas les soi-disant médiums qui prétendent prédire l’avenir. Se laissant convaincre par son fidèle ami Howard Burkan, Stanley se rend chez les Catledge qui possèdent une somptueuse propriété sur la Côte d’Azur et se fait passer pour un homme d’affaires, du nom de Stanley Taplinger, dans le but de démasquer la jeune et ravissante Sophie Baker, une prétendue médium, qui y séjourne avec sa mère.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.