Cinq ans après le premier épisode, Robert Stromberg réunit Angelina Jolie dans le rôle principal, Elle Fanning, Michelle Pfeiffer et Sam Riley. Les critiques du "Masque et la Plume" sont allés voir le film non sans une certaine perversité coupable. Selon eux, le scénario fait preuve d'une "laideur absolue".

"Maléfique : Le Pouvoir du Mal" : Angelina Jolie
"Maléfique : Le Pouvoir du Mal" : Angelina Jolie © 2019 Disney Enterprises, Inc

Le film raconté par Jérôme Garcin

C'est la suite du Maléfique de Robert Stromberg, avec Angelina Jolie dans le rôle-titre, Elle Fanning, Michelle Pfeiffer, Sam Riley. Maléfique s’oppose à l’union de la Princesse Aurore (Elle Fanning) avec le Prince Philippe (Harris Dickinson) au prétexte que « les histoires d’amour finissent toujours mal ». Aurore s’entête, le père et la mère du Prince s’en mêlent, rien ne va plus au royaume de la Lande et chez le peuple des fées... 

Pour Xavier Leherpeur, le film est d'une laideur absolue

XL : "C'est un rôle qui ramasse. À la fin du premier, on découvrait que palpitait un cœur maternel dans le corps d’Angelina Jolie et on commence, dans le second, avec une voix off qui nous rappelle qu'elle était gentille dans le premier épisode mais tout le monde l'a oublié, on repart comme dans le premier, elle est méchante, donc déjà le scénariste laisse à désirer...

Le film fait preuve d'une laideur absolue qui pourrait être montré dans les écoles pour exprimer aux gamins le ravage de la drogue...

J'ai dis beaucoup de mal de l'actrice Elle Fanning dans le dernier film de Woody Allen, je m'en excuse parce que là je n'ai plus aucun argument, adjectif, épithète qui puisse approcher la médiocrité de son jeu, c'est abyssal...

Je suppliais pour qu'elle se repique le doigt et retombe dans ses cent ans de sommeil !

"Maléfique : Le Pouvoir du Mal" : Elle Fanning
"Maléfique : Le Pouvoir du Mal" : Elle Fanning / 2019 Disney Enterprises, Inc

Charlotte Lipinska l'a trouvé laid

"C'est vraiment terrible ! Au-delà de la laideur visuelle du film, c'est d'une pauvreté psychologique incroyable, je défie quiconque n'importe quelle demoiselle de tomber amoureuse de ce prince falot, d'un ectoplasme pareil qui ne ressemble à rien, on le fuit à toutes jambes...

Sans compter le grand combat de deux grandes actrices hollywoodiennes, Michelle Pfeifer et Angelina Jolie, qui nous réveille deux secondes"...

Michel Ciment a éprouvé un plaisir pervers à aller voir le film

"C'est vrai que c'est kitsch... Elle Fanning qui est sublime dans le dernier Woody Allen est ici absolument inexistante mais tout de même j'y ai pris un plaisir pervers : voir Angelina Jolie, une sorte de réincarnation de Gloria Swanson, qui se transforme en une sorte de monstre fumante...

Je me suis demandé pourquoi 500 000 personnes sont allées voir ce film...

En fait, les gens ont envie de tranches de gâteaux car leur existence est tellement pénible qu'ils ont envie d'évasion et y trouvent-là leur salut."

"Maléfique : Le Pouvoir du Mal" : Elle Fanning, Harris Dickinson, Michelle Pfeiffer et Robert Lindsay
"Maléfique : Le Pouvoir du Mal" : Elle Fanning, Harris Dickinson, Michelle Pfeiffer et Robert Lindsay / 2019 Disney Enterprises, Inc

Jean-Marc Lalanne a pris un vaste plaisir ironique

"Moi aussi j'ai pris un vague plaisir à l'affrontement des deux actrices...

Cette espèce de duel de divas est assez rigolo.

Même si tout ce qu'il y a autour est un peu moche, je remercie Xavier de l'avoir mis au programme."

Le film

► Sortie en salles le 16 octobre 2019

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

4 min

"Maléfique, le pouvoir du mal" de Joachim Ronning : les critiques du Masque et la Plume

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume, réunis autour de Jérôme Garcin, pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

Toutes les autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.