C’est le blockbuster biblique de l’Australien Garth Davis qui retrace la vie de Marie Madeleine (ou Marie de Magdala, ou Marie la Magdaléenne), la disciple de Jésus de Nazareth. Qu'en ont pensé les critiques du "Masque et la Plume" ?

"Marie Madeleine", le film de Garth Davis avec Rooney Mara et Joaquim Phoenix est dans les salles en France depuis le 28 mars 2018
"Marie Madeleine", le film de Garth Davis avec Rooney Mara et Joaquim Phoenix est dans les salles en France depuis le 28 mars 2018 © Universal Pictures France

Dans le film de Garth Davis, Marie Madeleine suit Jésus jusqu'à ses derniers jours et assiste à sa Résurrection. 

Avec un casting prestigieux : Rooney Mara interprète le rôle-titre, c'est Joaquin Phoenix en Jésus, Chiwelel Ejiofor en Pierre et Tahar Rahim, coqueluche  française d’Hollywood, en Judas. 

Xavier Leherpeur : "un film féministe sans femme"

C'est une version dite féministe d'une histoire qu'on connaît un peu par cœur : Jésus finit mal, sur la croix. Il y a deux ans, Marie Madeleine a officiellement rejoint le rang des apôtres dont elle avait été privée en 591 par le pape Grégoire qui avait décidé d'en faire une prostituée. Donc le cinéaste du film de Lion s'attaque à ça en disant : "Je vais réhabiliter Marie Madeleine" : ce n'était pas une prostituée comme on le dit depuis 1500 ans mais une femme libre, qui s'affranchissait du droit de son père et de son frère. C'était juste une femme qui avait décidé qu'elle pouvait vivre sans homme - donc à cette époque-là, c'est une abomination.

Il y a un problème : c'est un film féministe sans femme... Le scénario se sent obligé de ramener des femmes pour rien. C'est extrêmement mal écrit.

Xavier Leherpeur : "Le comble de ce film, c'est que le rôle le plus intéressant, malheureusement massacré par l’interprétation de Tahar Rahim dans ce film, c'est Judas !"
Xavier Leherpeur : "Le comble de ce film, c'est que le rôle le plus intéressant, malheureusement massacré par l’interprétation de Tahar Rahim dans ce film, c'est Judas !" / Universal Pictures International

Nicolas Schaller : "Ce n'est pas un bon film - mais il a des qualités"

Joaquin Phoenix est formidable. J'ai rarement vu un Jésus aussi possédé, au bord de la folie, et je trouvais que c'était une vision assez intéressante. Les scènes entre Mara et Phoenix sont souvent très bien. Garth Davis arrive à capter vraiment quelque chose, un sous-entendu amoureux (on sait que les deux acteurs sont ensemble dans la vie). 

En gros Jésus, c'est Jésus et Marie Madeleine puisqu'elle lui aurait suggéré en bonne partie son message et que c'était la plus fidèle et la plus proche du message du Christ...

Je m'attendais à un gros nanar et ça n'en est pas un. Il y a des talents de filmeur chez Garth Davis. Il arrive à ancrer les personnages dans le décor, la manière dont il filme le désert est assez belle. Il y a une manière - pas de désacraliser, ce serait trop extrême - de filmer assez 2018 : Saint Pierre interprété par un acteur noir, Judas par Tahar Rahim (c'est plus douteux).

Chiwetel Ejiofor joue Saint Pierre dans "Marie Madeleine" de Garth Davis
Chiwetel Ejiofor joue Saint Pierre dans "Marie Madeleine" de Garth Davis / 2018 Universal Pictures International

Danièle Heymann : "Je ne trouve pas que ce film soit méprisable."

La Galilée est quand même dans son côté désertique et épuré , ce défilé de bures, les costumes totalement minéraux. Esthétiquement, il y a quelque chose qui est tout à fait valable. 

Ecoutez

Ecoutez les critiques échangées autour de Jérôme Garcin sur Marie Madeleine :

7 min

"Marie-Madeleine" de Garth Davis : les critiques du Masque et la Plume

Aller plus loin

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

Joaquin Phoenix interprète Jésus dans "Marie Madeleine" de Garth Davis
Joaquin Phoenix interprète Jésus dans "Marie Madeleine" de Garth Davis / 2018 Universal Pictures International
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.