Avec les critiques Sophie Avon (Sud-Ouest), Michel Ciment (Positif), Xavier Leherpeur (7ème Obsession) et Eric Neuhoff (Figaro)

René Zellweger
René Zellweger © Universal Studios, StudioCanal and Miramax

Écoutez l'extrait du Masque et la Plume consacré au film.

Le résumé du film par Jérôme Garcin : "Maintenant, elle est quadra. Elle a toujours le gosier un peu en pente. De nouveau célibataire, elle couche avec un américain, Jack (Patrick Dempsey). Elle retrouve Mark (Colin Firth) dont elle est divorcée et dont la boite de capote bio est périmée. C'est ballot. Elle apprend donc très vite qu'elle est enceinte. La vraie question, est-ce que c'est de Mark ou de Jack. Il y a un mystère pour moi dans ce film, c'est que ça dure deux heures."

Eric Neuhoff : ça aurait pu durer 9 mois.

Je me suis vraiment beaucoup ennuyé

Sophie Avon : A peine sorti, il a déjà vieilli ce film. Cette façon de nous faire croire qu'on a raté sa vie si on n'est pas mariée et si on n'a pas un enfant, je trouve ça périmé. Je trouve ça horrible d'en être encore là. Et tout ce qui faisait le charme des précédents, la maladresse comme arme de séduction, ça passe plus, ils sont tous un peu ridicules. Il n'y a pas du tout de vérité, cela ne procède que par clichés. Le seul personnage que je trouve intéressant, c'est celui d'Emma Thomson. Elle s'est gardée le beau rôle. Son rôle est super bien écrit. Mais en dehors de ça, tout est hyper attendu.

René Zellweger, je l'ai trouvée aussi réchauffée

MIchel Ciment : Le gros problème du film pour moi, c'est que je me fiche complètement de savoir qui est le père. Tout est bâti là dessus et j'ai envie de revoir un Hitchcock parce que j'ai trouvé ça d'un inintérêt absolu. Des dialogues complètement réchauffés.

C'est une héroïne de BD, elle ne devrait pas vieillir, comme Tintin ou Milou.

Eric Neuhoff : Elle a des raisonnements d’adolescente. Quand elle est saoule, elle couche avec des milliardaires et à jeun, elle se retape son ex. Elle devrait boire tout le temps, elle serait devenu richissime. Les gags ne sont pas drôles. Elle est soi disant une journaliste à l'ancienne qui résiste à la nouvelle patronne qui veut leur faire faire des sujets trash. C'est hallucinant de bêtise.
Et Emma Thomson, elle s'est réservée la meilleure réplique, elle déconseille au mari d'assister à l'accouchement, elle dit :"Mon mari l'a fait ça a été son pire cauchemar avec l'incendie de son pub préféré"

Emma Thompson et Renée Zellweger
Emma Thompson et Renée Zellweger © Universal Studios, StudioCanal and Miramax

Déjà dans l'état dans lequel elle est René Zellwegger, on est content pour elle qu'elle ait un mec, mais qu'elle en ait deux c'est de la science-fiction.

Xavier Leherpeur : Dans les arguments cinéphiliques, c'est éclairé au téléphone portable, la mise en scène est inexistante. Dans les avions il y a un pilote automatique, là il y a une caméra automatique. Tout le monde est au pub et quand un comédien bouge, la caméra bouge avec. Les répliques sont pathétiques. ça recycle les deux premiers épisodes de manière éhonté. C'est d'un bête et c'est presque misogyne. alors que Bridget Jones était une héroïne féministe, une telle avalanche de clichés sur les femmes, ça devient contre-productif.

Jérôme Garcin : Pour le coup c'est un film qui plaide pour le Brexit puisqu'on a envie qu'ils cessent de nous envoyer ce genre de film.

Colin Firth, René Zellweger et Patrick Dempsey
Colin Firth, René Zellweger et Patrick Dempsey © Universal Studios, StudioCanal and Miramax
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.