Médée, du cinéaste italien Pasolini, ne cesse de nous rappeler notre condition humaine. Maria Callas y joue le seul rôle d'actrice de sa vie et on peut parler assurément de transcendance pour qualifier cette œuvre cinématographique de toute beauté. Restauré, ce film ressort ce mercredi 15 novembre 2017.

Maria Callas dans le rôle de Médée de Pier Paolo Pasolini (1969)
Maria Callas dans le rôle de Médée de Pier Paolo Pasolini (1969) © 1969 SNC. Tous droits réservés.

Sorti sur les grands écrans en 1969, le film Médée a reçu le prix du meilleur film au festival international du film de Mar del Plata (Argentine) en 1970. Par ce long-métrage, Pasolini achevait sa trilogie sur les mythes, avec L’Évangile selon Saint Matthieu (1964) et Œdipe Roi (1967).

Scène de Jason et ses hommes sur la plage dans Médée de Pier Paolo Pasolini
Scène de Jason et ses hommes sur la plage dans Médée de Pier Paolo Pasolini / 1969 SNC. Tous droits réservés

Adaptation de la tragédie d’Euripide écrite en 431 avant Jules César, Médée est une œuvre sublime, démesurée, rythmée par le murmure de la Nature et les chants rituels des hommes. Les nombreuses scènes en extérieur furent tournées dans des paysages somptueux en Turquie et en Syrie, mais aussi dans la ville de Pise.

Médée, figure féminine tragique 

Ce nom de Médée, issu du verbe grec mêdomai, qui signifie méditer, indique l'idée d'une aptitude à raisonner chez ce personnage. 

Petite-fille du dieu du Soleil, Médée est magicienne ; exilée dans sa fuite après avoir volé la fameuse Toison d'Or avec Jason ; répudiée ensuite par ce dernier, elle sera considérée comme sorcière et redoutée comme telle.

Intuitive et instruite par les astres, Médée comprend son destin, elle s'en empare de tout son être, accomplissant en conscience les actes pour lesquels elle est incarnée.

Callas, actrice pour la première fois 

Cinéaste poète, Pier Paolo Pasolini transforme Laurent Terzieff en Centaure et offre à Maria Callas son unique rôle au cinéma.

Depuis 1953, la cantatrice interprète le rôle de Médée dans l'opéra  de Luigi Cherubini, sur un livret de l'auteur français François-Benoît Hoffmann. En 1909, une version italienne, Medea, avait été créée à la Scala de Milan. 

En 1953, à la Scala, Callas se donne dans ce rôle à sa démesure, avec le chef d'orchestre Leonard Bernstein :

Comme à la scène en tant que cantatrice, Maria Callas révèle une immense tragédienne devant la caméra.

Pasolini la veut silencieuse ; c'est par la puissance de son regard qu'elle affirmera son personnage acculé à la cruauté, en l'enrichissant d'une douceur et d'une humanité singulières.

Qu'elle chante sur scène ou soit actrice devant une caméra, la diva absolue impose son énergie hors-norme.

Au journal télévisé du 28/01/1970, Maria Callas répond aux questions de Claude Fleouter à propos du film, de l'opéra et de son expérience de cantatrice et d'actrice :

La version restaurée de Médée de Pier Paolo Pasolini ressort en version originale sous-titrée sur les grands écrans et en DVD ce mercredi 15 novembre 2017. Une distribution Carlotta Films.

Maria Callas (Médée) dans le film de Pier Paolo Pasolini
Maria Callas (Médée) dans le film de Pier Paolo Pasolini / 1969 SNC. Tous droits réservés

Pour en savoir plus sur Pier Paolo Pasolini

L'émission Affaires Sensibles consacrait sa fiction du vendredi 12 juin 2015 au cinéaste italien : Pier Paolo Pasolini.

L'émission Rendez-vous avec X du 12 mars 2011 évoquait sa mort tragique : 1975, l'assassinat de Pier Paolo Pasolini.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.