A l’occasion de la sortie de "Is The Man Who Is Tall Happy ? Conversation animée avec Noam Chomsky ", franceinter.fr se plonge dans l’univers de Michel Gondry. On connaît et dit beaucoup de choses sur ses films, son rapport à l’enfance ou aux rêves. Aujourd’hui c’est son esprit scientifique qui se dévoile complètement, révélé par Christine Siméone dans La tête au carré du 28 avril. Quant à la playlist du cinéaste, elle promet surprises et éclectisme, de Bach à Messiaen en passant par le groupe Georges et Björk.

Michel Gondry conçoit un cinéma où les échelles de la réalité déforment les corps, où les machines peuvent tout. On croisera dans son univers quelques figures tutélaires, de Shirley MacLaine à Louis de Funès .

Ce "spécialiste es inspiration et es créativité " passe son temps à voyager, allant d’une commande de clip à une usine de films amateurs, comme celle d'Aubervilliers, lieu où l’on apprend à faire un film en quelques heures, du scénario au tournage en décor fictif.

Cessons de l'appeler Mr Bricolage, arrêtons de dire qu'il est génial par simple habitude, et regardons aussi sa passion pour les sciences, la preuve avec ce documentaire animé sur Noam Chomsky, mais aussi son goût pour les mathématiques, et les interrogations sur l'infini. Examiné par le neuropsychologue Hervé Platel, le cerveau de Michel Gondry apparaît comme celui d'un scientifique.

Ici Mariel Bluteau a reconstitué l’univers de Michel Gondry. Derrière les images se cachent parfois sons, textes, ou vidéos. A vous de cliquer et de découvrir.

Gondry Chomsky 2
Gondry Chomsky 2 © Shellac
### 28 avril 2014 : Une journée préparée pour Michel Gondry **[Conversation animée avec Noam Chomsky > ](http://www.franceinter.fr/depeche-michel-gondry-conversation-animee-avec-noam-chomsky)** [**Michel Gondry : La playlist** > ](http://www.franceinter.fr/depeche-michel-gondry-la-playlist) **[ Lettre Imaginaire d'Albert Einstein à Michel Gondry > ](http://www.dailymotion.com/video/x1rv0rn_lettre-imaginaire-d-albert-einstein-a-michel-gondry_shortfilms)** _Remerciements à Laurence Peuron, Anne-Claire Cieutat, Véronique Le Falher_
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.