Le Prix du Meilleur Film Mobile est attribué cette année à Une Minute de Silence de Guillaume Renusson, jeune réalisateur et scénariste de 23 ans. Le film proposé dans le cadre du Mobile Film Festival se détachait nettement de la sélection finale de 50 films (sur plus de 700 reçus).

Une minute de silence aborde le thème de la pédophilie avec une économie de moyen absolue. Une image construite dans des tons de gris, une réunion de famille, un dialogue dans la langue des signes, une intensité et une violence progressive. Guillaume Renusson, le réalisateur, s’est déjà fait remarqué avec un précédent court métrage : Retour en avant (2012), sélectionné par France 3 pour le concours « Libre Court ». « Une minute de silence » est récompensé par la bourse BNP Paribas d’un montant de 15 000 € d’aide à la réalisation d’un court métrage dans l'année qui vient.

La réaction de Guillaume Renusson, après avoir reçu son prix :

Gad Elmaleh, président du Jury, au sujet d'Une Minute de Silence :

Le Prix de la Meilleure Actrice , Amélie Cornu pour son interprétation dans L’Orange des sables de Benjamin Clavel. Elle y joue le rôle d’une scientifique découvrant pour la 1ère fois face à un journaliste le fruit de ses recherches. En l'occurence, le film n'a pas beaucoup réclamé de préparation, tout repose sur la conviction d'Amélie. C'est ça aussi le Mobile Film Festival. Parfois les films se construisent comme des défis, ou pour le plaisir, sans ambition particulière. Et ils finissent au palmarès. Preuve en est également le Prix du Meilleur Acteur pour le trio de comédiens de Transports en Commun de Martin Pavloff, Alexandre Detilleux, Frédérick Guillaud et Jacques De Cande.

Le Prix de la mise en scène, nouveauté de l’édition 2013, est revenu à Tactile, d’Armand Robin. Une rencontre dans le métro parisien servie par 2 excellents comédiens. Lors de la délibération, le jury a même parlé en le décrivant d’une certaine « Maestria » dans la mise en scène.

Laure Gardette, monteuse du film Polisse de Maîwenn, et du prochain François Ozon,faisait partie du jury.

Le Prix du Meilleur Scénario revient à Sylvain Certain pour Blackout, histoire d’une jeune femme prête à se faire électrocuter pour retrouver son téléphone portable.

Le film du vianqueur de l'an dernier "On s'y met" réalisé par Benjamin Busnel grâce à la bourse BNP, a été présenté en avant-première, avant diffusion sur Canal Plus. Un film détonnant, aux dialogues succulents, racontant une dispute dans un couple le soir du 6 mai 2012.

La preuve est faite lors de cette édition du Mobile Film Festival que pour faire un bon film d'une minute avec son téléphone portable il faut le même talent que pour faire un long métrage de professionnel : une bonne idée de scénario, le sens du cadrage, de bons comédiens, Nombre de films en compétition jouaient sur des effets spéciaux mais finalement Une Minute de Silence, comme Tactile, ont prouvé que l'outil a moins d'importance que la dextérité des réalisateurs à tenir une histoire sur une minute.

Gad Elmaleh étonné par son expérience de président du Jury du Mobile Film Festival :

Gad Elmaleh et  Kyan KHOJANDI  président et membre du jury
Gad Elmaleh et Kyan KHOJANDI président et membre du jury © Mobile Film Festival

Impressions de festival avec l'équipe de la série télé Bref, Kyan Khojandi, Bruno Muschio et Harry Tordjman le producteur :

Le Mobile Film Festival>

Benjamin Busnel>

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.