HR Giger et l'une de ses créatures fantasmagoriques
HR Giger et l'une de ses créatures fantasmagoriques © EPA/Maxppp

Graphiste, peintre, brillant designer mêlant mécanique et organique, Hans Ruedi Giger est mort lundi en Suisse, à 74 ans. À l'origine de l'un des monstres les plus terrifiants de l'histoire du cinéma, il a aussi influencé de nombreux créateurs au fil de sa carrière.

Il aurait pu dessiner des HLM. C'est dans ce domaine que H.R. Giger a commencé sa carrière, en suivant des études d'architecture et de dessin industriel à Zurich, puis en travaillant un temps comme décorateur d'intérieur.

C'est en mêlant le mécanique au biologique qu'il deviendra l'un des artistes les plus dérangeants du XXe siècle. Il dessine et peint des visions cauchemardesques, notamment la série des "Necronomicon". En 1979, le réalisateur Ridley Scott tombe sur le cinquième volet de cette série : c'est sa première rencontre avec la créature du film qu'il est en train d'écrire, "Alien, le huitième passager", thriller terrifiant où un sombre monstre extraterrestre décime un à un l'équipage d'un vaisseau à la dérive. Le design du "xénomorphe" lui permettra de remporter l'Oscar des meilleurs effets spéciaux en 1980.

Un musée en l'honneur de H.R. Giger a été ouvert dans le bourg suisse de Gruyère. Un café de l'autre côté de la rue a été entièrement décoré en s'inspirant des cauchemars de l'auteur. L'artiste a également influencé plus ou moins directement de nombreuses autres oeuvres :

H.R. Giger est décédé ce lundi à 74 ans, des suites d'une chute.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.