Après un focus sur le cinéma hongkongais l’an dernier, place à l’humour et à l’avant-garde pour cette 11e édition du festival, qui mettra à l’honneur le cinéma de nos voisins belges. Un cinéma réfractaire aux étiquettes qui se décline au pluriel, entre cinéastes francophones et flamands, autour d’œuvres singulières et fortes et d’acteurs de génie. C’est donc à un panorama très large, des premiers temps du muet à nos jours, que le festival vous convie cette année, le tout en présence de nombreux invités de marque, pour tenter de saisir cette cinématographie dans toute sa multitude… et, si tant est qu’elle existe, sa « belgitude » !

Programmation

Les cinémas wallon, flamand et bruxellois à l'honneur : au total, ce sont plus de 100 films belges que le festival propose cette année. Avec, en avant-première française : La Tendresse de Marion Hänsel, Henri de Yolande Moreau et Le Grand’Tour de Jérôme le Maire. Ce sera aussi l'occasion de revoir Les Lèvres rouges , le film culte de Harry Kümel sorti en 1971 et projeté pour la première fois en version restaurée.Le festival organise par ailleurs un large panorama de longs et courts métrages qui permettra d’appréhender le cinéma belge dans son ensemble, qu’il soit de langue française ou néerlandaise, d’un genre classique ou contemporain, muet ou parlant - et bien entendu, les comédies qui ont construit le mythe belge seront mises à l'honneur__ :Le Banquet des fraudeurs de Henri Storck ; Les Convoyeurs attendent de Benoît Mariage ; Dikkenek d’Olivier Van Hoofstadt ; Panique au village de Stéphane Aubier et Vincent Patar ; C’est arrivé près de chez vous de Rémy Belvaux, Benoît Poelvoorde et André Bonzel (en séance d’ouverture !) ou encore, Eldorado de Bouli Lanners.

Toute la programmation du festival à découvrir ici >

Invités d'honneur

Hommage àAsghar Farhadi Projection en sa présence de deux de ses films: - A propos d’Elly d’Asghar Farhadi le samedi 29 juin à 14h au Louxor- Discussion avec Asghar Farhadi suivie du film "Une séparation__ " d’Asghar Farhadi' le 29 juin à 16h30 au Louxor.

Hommage à Natacha Régnier Programmation hommage à l’une des actrices les plus talentueuses du cinéma belge avec :- Projection d'une vingtaine de ses films- Masterclass animée par le journaliste Bruno Cras le 2 juillet à 19h30 au Grand Action.- Soirée en sa présence - Gaspar le bandit de Benoît Jacquot le 6 juillet à 20 h et la vie rêvée des anges d'Eric Zonca le 3 juillet au Grand Action.

Hommage à Alain Robbe-Grillet Considéré comme le Pape du Nouveau Roman et l’un des plus brillants esprits littéraires du XXe siècle, Alain Robbe-Grillet devient auteur de cinéma en 1961 en signant le scénario de « L’année dernière à Marienbad » d’Alain Resnais. Il se lance dans la réalisation en 1962 avec « L’Immortelle », récompensé par le Prix Louis-Delluc, suivent 7 autres films de cinéma...Huit de ses films seront projetés au Nouveau Latina.

La nuit du cinéma

Le festival propose sa 4e Nuit du Cinéma dans les salles du Forum des images dans la nuit du 6 au 7 juillet. Deux salles seront consacrées à la Nuit JCVD et la Nuit de la Belgitude . Une troisième salle sera dédiée à laNuit Japanimation.

Nuit JCVD consacrée à l’incontournable acteur belge. - 22h JCVD de Mabrouk el Mechri (2008)- 0h00 Piège à Hong Kong de Tsui Hark (1998)- 2h Replicant de Ringo Lam (2000)- 4h Bloodsport , tous les coups sont permis de Newt Arnold (1978)Nuit de la belgitude - 20h Dikkenek d’Olivier van Hoofstadt (2005) en présence du réalisateur et de l’équipe- 00h30 Programme de courts métrages Quand on est amoureux, c’est merveilleu x de Fabrice du Welz (1999), Prout prout tralala de Noël Godin (1978), La Tête froide de Patrick Hella (1968).La Nuit du 6 au 7 de Patrice Bauduinet (2003), La Fée sanguinaire de Roland Lethem (1968)- 2h30 Marquis d’Henri Xhonneux (interdit aux -12 ans) - (1989)- 4h15 Les Vampires de Vincent Lannoo (interdit aux - de 12 ans) - (2010)

Nuit japanimation - 21h30 Bouddha : le grand départ de Kozo Morishita (2012)- 00h00 Blue Exorcist d’Atsushi Takahashi (2013) (Première française )- 01h50 Redline de Takeshi Koike (2010)- 03h50 Mardock Scramble : The First Compression de Susumu Kudo (2010)Suivi deMardock Scramble : The Second Combustion de Susumu Kudo (2011)

et aussi

Un ciné-concert autour du film "Maudite soit la guerre " accompagné au piano par Jean-François Zygel, précédé de courts métrages d'Alfred Machin ,La chasse à la girafe en Ouganda (1909), Le Moulin maudit (1909), Madame Babylas aime les animau x (1911), Maudite soit la guerre est un film belge visionnaire de 1913 réalisé par Alfred Machin et colorié à la main.le 4 juillet à 20h30 au Louxor

lien image evenement festival de l'été
lien image evenement festival de l'été © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.