Après "Aurore" et "Le Goût des autres", voici le nouveau film d’Agnès Jaoui, avec Jean-Pierre Bacri, Léa Drucker, Kévin Azaïs. Les critiques du "Masque et la Plume" l'ont vu... Qu'en ont-ils pensé ?

Le film d'Agnès Jaoui est sorti depuis le 18 avril 2018
Le film d'Agnès Jaoui est sorti depuis le 18 avril 2018 © Le Pacte

Une productrice de télé (Léa Drucker) organise une soirée de crémaillère dans sa très chic et très vaste maison de campagne, à 35 minutes près de Paris. Il y a là son présentateur vedette, mais sur le déclin, alias Castro (Jean-Pierre Bacri), qui s’est fait le look de Thierry Ardisson avec lunettes noires et moumoute fauve. Il y a aussi l’ex de Castro et la sœur de Léa Drucker, une gauchiste pure et dure qui passe la soirée à faire signer des pétitions, c’est Agnès Jaoui

Il y a aussi Kévin Azaïs, la belle Héléna Noguerra, l’excellent Olivier Broche, Sam Karmann, et, dans le rôle d’une vedette des réseaux sociaux, Mister V, Yvick Letexier. Soit une quinzaine de personnages, mais sans les répliques du Goût des autres ni le Sens de la fête de Nakache et Tolédano...

Jean-Marc Lalanne : "le film n'est jamais drôle"

J'ai été très déçu parce que mon intérêt pour le cinéma d'Agnès Jaoui allait plutôt grandissant. Je partais d'assez loin, j'aimais assez peu ses premiers films, et j'aimais beaucoup "Au bout du compte", je trouvais qu'elle avait beaucoup gagné à ses collaborations avec Alain Resnais. Là, pour moi, c'est vraiment un effondrement.

C'est un film dont l'humeur est sans arrêt contrariée qui essaie de mimer une légèreté, une sorte de pépiement assez gracieux alors qu'il y a un fond de tristesse assez subi. On a l'impression que le film se voudrait plus gai et plus joyeux qu'il n'est - du coup, il n'est jamais drôle 

Le film est très desservi par le Sens de la fête de Toledano / Nakache, qui est à la fois un film plus antipathique d'un point de vue éthique, ou, dirais-je, plus profondément "de droite". Agnès Jaoui en propose une version de gauche, mais avec de vraies maladresses

Jean-Marc Lalanne : "Pour moi, c'est vraiment un effondrement" (sur la photo : Jean-Pierre Bacri et Yvick Letexier)
Jean-Marc Lalanne : "Pour moi, c'est vraiment un effondrement" (sur la photo : Jean-Pierre Bacri et Yvick Letexier) / Le Pacte

Eric Neuhoff : "C'est comme un hamster qui tourne dans sa roue : ça ne va nulle part"

C'est bizarre que le type qui joue dans Le Sens de la fête, et qui a dû écrire pas mal de ses répliques dans le film de Toledano, n'ait pas dit à Jaoui « Je viens de faire la même chose en mieux, laisse tomber, fais autre chose ! » On est gêné par ça pendant tout le film !

Les scènes se répètent et n'ont pas beaucoup d'intérêt. Il y a une paresse, il faut qu'Agnès Jaoui se ressaisisse !

Michel Ciment : "J'ai passé plutôt un bon moment à voir ce film"

Je pense pas que ce film soit une grande réussite. Il a un côté mélancolique, assez misanthrope, mais je ne vois pas qu'on puisse se déchaîner contre ce film. J'ai passé plutôt un bon moment à voir ce film - tout en disant que ce n'est pas Un mariage d'Altman, The Party de Blake Edwards, La Règle du jeu de Philippe Renoir... On le sait tout de suite.

Léa Drucker dans le film d'Agnès Jaoui "Place publique"
Léa Drucker dans le film d'Agnès Jaoui "Place publique" / Le Pacte

Sophie Avon : "un film entre-deux"

Il y a des films entre-deux ! Qui ne sont pas forcément des chefs d’œuvres et en même temps qui ne sont pas à vouer aux gémonies. 

Le danger qui guette les films de Jaoui / Bacri, c'est le côté "sociologisant", plutôt. Là, il y a la volonté de faire une espèce d'échantillon représentatif de la société : les vieux / les jeunes, les bobos / les paysans, les maîtres / les valets... Ce côté didactique me gêne un peu.

Là où le film est fort et évite de tomber dans la démonstration, il y a quand même des trouvailles de mise en scène et d'acteurs.  

Ecoutez

Ecoutez l'ensemble des critiques échangées par Eric Neuhoff (Le Figaro), Michel Ciment (Positif), Sophie Avon (Sud-Ouest), et Jean-Marc Lalanne (Les Inrockuptibles).

8'47

"Place publique" d'Agnès Jaoui : les critiques du "Masque et la Plume"

Aller plus loin

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

Sur le tournage de "Place publique"
Sur le tournage de "Place publique" / Le Pacte
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.