Deux ans après "Demain", Mélanie Laurent signe son quatrième film en tant que réalisatrice, d'après un roman de Christophe Ono-dit-Biot. Un film qui a laissé les critiques du "Masque et la Plume" dubitatifs, pour le moins. Pierre Murat est même tenté de vous spoiler la fin, pour vous éviter d'aller le voir !

Gilles Lellouche et María Valverde dans le nouveau film de Mélanie Laurent, "Plonger"
Gilles Lellouche et María Valverde dans le nouveau film de Mélanie Laurent, "Plonger" © Mars Films

César (Gilles Lellouche) est un grand reporter de guerre qui a cessé de courir le monde et qui a rejoint sa rédaction parisienne. Paz (Maria Valverde) est une photographe espagnole qui rêve au contraire de voyages, de plongeons avec les requins (elle est même reliée par GPS à l'un d'entre eux). César et Paz qui sont follement amoureux et qui semblent avoir la vie devant eux vont avoir des problèmes puisque peu de temps après la naissance de leur enfant (une naissance qui l'étouffe : "Je devrais être remplie, dit-elle, je me sens vide"), Paz disparaît sans laisser d'adresse ; César va partir la chercher...

Pierre Murat : "Ce n'est pas très bon"

Mélanie Laurent admire certainement beaucoup Terence Malick et elle filme à peu près comme Terence Malick filme maintenant : ces courtes scènes où les personnages se frôlent, tournent autour l'un de l'autre, échangent des petits mots… et elle croit qu'en le faisant elle égale Terence Malick alors il faut lui dire clairement : elle ne l'égale pas, ce n'est pas bon du tout.

Lorsque l'intrigue commence (elle part, il la chasse), c'est un petit romanesque tranquille... gentil... sans intérêt... Mais bon, il y a quand même deux / trois moment beaux dans la mer.

Gilles Lellouche est pas trop mal : on l'attend pas dans ce rôle-là et il s'en sort plutôt bien.

Mélanie Laurent et Gilles Lellouche sur le plateau de "Plonger" (sortie le 29 novembre 2017)
Mélanie Laurent et Gilles Lellouche sur le plateau de "Plonger" (sortie le 29 novembre 2017) / Mars Films

Danièle Heymann : "J'ai refusé de plonger"

Le film est coupé en trois, sans aucune communication possible entre les parties (la rencontre, la grande période parisienne, la fuite). 

C'est l'histoire d'un mutique et d'une enquiquineuse... Ils sont très amoureux et ça fait quelques jolies scènes.Elle n'est jamais contente : elle est photographe et elle fait des expositions mais ça ne va pas, l'amour c'est pas terrible, elle est enceinte : "- Oh je suis content ! - Ben moi je suis pas contente !" Arrive un magnifique bébé. On a un gros plan du bébé et après on ne le voit plus jamais…

C'est absurde ! On n'arrive pas véritablement à à comprendre comment elle a pu nouer les fils de ce couple. 

Gilles Lellouche est très bien, il fait ce qu'il peut... mais il ne peut rien !

Et les autres critiques ?

Quand à Jean-Marc Lalanne, il n'a pu (pas voulu ?) voir le film... 

Sophie Avon, pour sa part, "n'a pas envie de le voir"

"Deux grands lâches", estime Danièle Heymann, sarcastique...

Ecoutez

Ecoutez toutes les critiques échangées autour de ce film

María Valverde dans "Plonger"
María Valverde dans "Plonger" / Mars Films

Aller plus loin

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.