"La graine et le mulet", "Vatel", "Les Saveurs du Palais"... Alors que l'émission culinaire de France Inter "On va déguster" était consacrée au poisson français à l’heure de la crise, entre petits pêcheurs et la grande distribution, Laurent Delmas a proposé de revoir quelques films sur le thème du poisson.

Détail de l'affiche de "La Graine et le mulet" d'Abdellatif Kechiche.
Détail de l'affiche de "La Graine et le mulet" d'Abdellatif Kechiche. © AFP / COLLECTION CHRISTOPHEL © Pathe Renn Productions / Hirsch Pathe Renn Productions

Petite séance de cinéma gourmand avec "Monsieur Cinéma" de France-Inter, qui ne mange pas que de la pellicule, il aime beaucoup aussi les nourritures canailles et accessoirement le poisson.

Quand le poisson joue les stars de cinéma 

Laurent Delmas : "Oui, j'ai voulu quand même vous éviter la caricaturale chanson que Fernandel consacra en son temps à la bouillabaisse. En revanche, je vous propose pour commencer de rester du côté de la Méditerranée avec le fameux La graine et le mulet d'Abdellatif Kechiche, Marius, Fanny et César du meilleur film en 2007, dont on écoute tout de suite, si vous le voulez bien, un extrait.  

_"_Et tout d'abord, ce restaurant il se situer ou non. On aimerait bien le situer au quai de la République, si c'est possible. Vous êtes sûr d'avoir une place ?"[...]  C'est vrai que c'est original, mais ce sera l'unique spécialité. Non, non, mais en disant que pour le moment, le couscous, le poisson, ce sera vraiment une exclusivité de la maison. Après nous, on prendra le temps d'établir une carte avec différents menus."

Dans La Graine et le mulet, un couscous de poisson est au centre de son scénario. Quand Slimane est renvoyé du chantier sétois où il a travaillé toute sa vie, il décide de transformer un bateau en un restaurant dont la spécialité serait ce plat très tunisien qui réussit le tour de force de créer un suspense autour du plat, dont la réussite devient un enjeu décisif et vital.  

Nous n'aurons pas le temps de dérouler les origines de ce couscous-là, mais il faudrait évoquer la très forte présence italienne sur le territoire tunisien, bien avant la présence française. 

Un mot quand même, le poisson employé qui donne une partie de son titre au film "Le Mulet". De fait, la recette traditionnelle tunisienne évoque bien ce poisson méditerranéen, mais qu'on trouve aussi dans la Manche et les mers celtiques, entre autres, un poisson, comme vous le savez, à chair blanche et ferme. On l'appelle aussi muge.

C'est de ce poisson qu'on extrait aussi des poches d'œufs, que l'on fait sécher au soleil et qu'on appelle la poutargue.

Revenons à notre mulet, qui compte des dizaines d'espèces

Du mulet banane jusqu'au mulet boxeur, en passant par le mulet à cordes et le mulet à grande gueule... Cependant, ne comptez pas sur moi pour vous dire de quelle espèce il s'agit dans le film de Kechiche. Mais une chose est sûre, les poissons qu'on y voit sont bien des mulets entiers, comme il se doit pour les cuisiner, de très beaux poissons fuselée aux grandes écailles argentées. 

J'espère que je vous ai donné envie de voir ou de revoir cette Graine et le mulet.

Décidément, le poisson est parfois au cinéma un élément dramaturgique par excellence

Souvenez vous, de Gérard Depardieu dans le rôle du cuisinier Vatel, qui s'est suicidé, dit-on, parce que la marée n'était pas arrivée à l'heure, compromettant le dîner qu'il devait servir au Roi Soleil.

Alors, comme la qualité de ce film étant toutefois inversement proportionnelle au degré de fraîcheur que nécessite le poisson pour le bien cuisiner, on ne s'arrêtera pas plus longtemps sur ce film. 

J'ai en revanche un souvenir gourmand du film de Christian Vincent, Les saveurs du palais, qui, souvenez vous, s'inspire d'un personnage bien réel, celui de Danièle Mazet-Delpuech. Cette cuisinière du Sud-Ouest que François Mitterrand fit monter à l'Élysée pour lui préparer les plats de son enfance et de sa région natale. Notamment d'un plat familial, une  chaudrée ce plat de petits poissons des littoraux de Charente-Maritime et de Vendée. C'est une soupe cuite au chaudron composée de poissons comme la solette, le raiteaux, le turbot thym avec également des seiches que l'on fait cuire dans du vin blanc avec des pommes de terre et des aromates.

C'est simplissime et délicieux. 

On peut voir et revoir ces film en VOD sur les sites FilmoTV et Université, ainsi que d'autres films comme Le Grand bleu, Le Grand Restaurant, La Grande bouffe et... Gloups ! 

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.