Cinéma Le Balzac
Cinéma Le Balzac © Google

"Le Balzac" va mal. Et c'est insupportable. Dans sa récente lettre d'information, son directeur tire la sonnette d'alarme. Ce cinéma indépendant va mal, alors que cette semaine on peut y voir "Il était une fois en Anatolie", "Les Neiges du Kilimandjaro", "Rio Bravo", "Tous au Larzac", sans oublier des films muets de Laurel et Hardy, Méliès et Keaton, sans oublier un ciné-concert autour de "Cyrano de Bergerac". Qui dit mieux ? Trois films de l'actualité parmi ceux qu'il faut impérativement avoir vus et des œuvres du patrimoine dont la présence à l'affiche prouve que Paris est la seule ville au monde où l'on peut ainsi retrouver et découvrir de telles pépites cinématographiques. Mais pour combien de temps, s'il s'avère que le public déserte cet espace où pourtant on le traite bien, en adulte, en cinéphile exigeant et sincère, sans sectarisme, avec au contraire une bonhomie chaleureuse ? Au "Balzac", on est comme chez soi, ou presque. Alors, si vous êtes parisien, n'oubliez pas cette salle quand vous faites votre choix. Et puisque traditionnellement des provinciaux "montent" ou "descendent" à Paris, alors qu'ils n'oublient pas, eux, comme un passage faussement obligé mais vraiment agréable, d'aller se faire un film ou deux ou plus (!) dans cette salle qui se situe rue au 1 de la rue Balzac, presque en haut des Champs-Elysées. Il y a d'autres films que"Intouchables" à aller voir en ce moment au cinéma, et il y a évidemment d'autres salles à fréquenter que les multiplexes tentaculaires et popcornisés. Le "Balzac" doit vivre, tout comme d'ailleurs le cinéma de Sevran qui porte le bon nom "Les 39 marches", là encore en région parisienne, et dont on me dit qu'il est menacé de fermeture. Il appartient aussi à chaque spectateur de se mobiliser et de se sentir concerné. Ici et maintenant.

Infos pratiques :

Cinéma Le Balzac,1 Rue Balzac, 75008 PARIS

le site du cinéma "Le Balzac" >

"Le Balzac" sur facebook >

La chronique du balzac n°10 présentée par Jean-Jacques Schpoliansky :

Trois films à l'affiche du Balzac : 38 témoins, Terraferma et Les Adieux à la Reine Les Espions de Fritz Lang en ciné-concert avec l'ONJ et les premières images du film

Jean-François Zygel propose un programme « surréalisme et avant-garde » avec la bande-annonce d'un chien andalou Soirée opéra avec « Anna Bolena », le trailer avec Ana Netrebko.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.