Pourquoi j'ai pas mangé mon père
Pourquoi j'ai pas mangé mon père © Radio France

Le 8 avril sort sur les écrans Pourquoi j'ai pas mangé mon père , le premier film de Jamel Debbouze en tant que réalisateur. Un film d'animation 3D à destination des familles pour raconter l'histoire de Cro-Magnon façon Jamel.

Les enfants vont adorer. C’est aussi violent que Le Roi Lion . Les parents reconnaitront peut-être de Funès et, entre les deux, Jamel est nature comme on l’aime.

L'adaptation d'un livre sur l'histoire de l'Homme

Préparé depuis plus de sept ans, le film Pourquoi j’ai pas mangé mon père, est la réalisation d’un rêve. Jamel Debbouze, humoriste, Numerobis dansMission Cléopâtre et producteur, ne devait faire qu’une des voix sur cette adaptation du livre de Roy Lewis, The evolution man . Mais au final, on lui a proposé d’écrire le scénario, son naturel de big boss est revenu au galop et lui a permis de reprendre les rênes de ce projet.

Du livre de Roy Lewis, Jamel en fait l’histoire d’Edouard, homme de Cro-Magnon qui va découvrir le feu, et devenir bipède pour fonder l’humanité moderne.

Un scenario pour faire écho à son parcours personnel

Jamel Debbouze a profité de raconter l’histoire de Cro-Magnon pour faire référence à sa propre histoire et montrer la revanche d’un enfant rejeté .

Son héros est comme lui, blessé au bras. Jamel, étant jeune, a été gravement accidenté par un train en traversant une ligne de chemin de fer et a perdu un camarade à cette occasion.

Dans le film, Edouard, l’enfant malingre, est promis à la mort par son père le roi des Simiens, au profit de son jumeau plus costaud. Ce n’est que par miracle qu’il survit et peut donc prendre une revanche beaucoup plus tard. Jamel dit qu’à la différence de son héros, il a été aimé tout de suite par sa mère, mais exclu et rejeté plus tard.

Il veut aussi faire un parallèle avec le destin des banlieues et l'exclusion sociale mais cela ne saute pas forcément aux yeux du spectateur.

Pourquoi j’ai pas mangé mon père représente__ un budget de 40 millions d’euros, tourné complétement en motion capture, c'est à dire que les comédiens jouent réellement leur rôle, leurs mouvements et mimiques sont enregistrés, avant d'être "traduits" en images d'animation.

Melissa Theuriau, l'épouse de Jamel, donne sa voix à Lucy, la fiancée d'Edouard dans le film.

Les coulisses d'un film en "motion capture"

Jamel Debbouze, "Est-ce que ça va la méfiance ?" (ndlr : "Oui Jamel, tu es parfait")

Jamel Debobuze dans l'objectif de Pascal Bastien pour BANDE A PART, magazine de cinéma, 12 portraits noir et blanc, et la bande-son.

Jamel Debbouze photographié pour Bande à part
Jamel Debbouze photographié pour Bande à part © Bande à part

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.