Pourquoi les nouveaux films arrivent en salles le mercredi ? Et pourquoi pas le vendredi, comme aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne, le samedi ou le dimanche s’interrogent des enfants dans l’émission Les P’tits bateaux de Noelle Breham. Eléments de réponse avec Thierry Lefebvre, professeur de cinéma.

Le mercredi jour de sortie des films en salles
Le mercredi jour de sortie des films en salles © Getty / Flashpop

Si mercredi, rime avec sortie, pour les films au cinéma, c’est pour des raisons... logistiques. Au début du 7e art, il fallait gérer l’arrivée des bobines. Pour rappel, dans le cinéma, il y a trois acteurs : le producteur (celui qui finance), le distributeur qui amène le film jusque vers les écrans et l’exploitant de salle de cinéma qui a envie d’avoir des films à projeter au public. C’est lui qui demande au distributeur tel ou tel film. Pour des raisons d’organisation, on a décidé de concentrer cette opération logistique sur une journée. Si possible, sur un jour qui vient avant le week-end, moment de fréquentation importante des salles de cinéma. 

Les films en location

Comme au départ les films étaient vendus, il n’y avait pas de jour précis de sortie, l’exploitant le projetait quand il le voulait. Mais en 1908, un grand distributeur, qui s’appelait déjà Pathé à l’époque, a décidé de louer ses films. Donc l’exploitant louait pendant une semaine le film, puis une autre éventuellement, et une troisième si c’était un succès etc… Pathé, qui était l’une des plus importantes sociétés de l’époque, a choisi le vendredi, comme jour de la logistique, jour de livraison de la pellicule, pour que tout soit en place pour le week-end. A l’époque, même si on travaillait le samedi, le dimanche était chômé. 

Puis vers 1936/1937, et les congés payés, on ne travaille plus le samedi. Les distributeurs décident de décaler le jour de sortie au jeudi, jour où les écoliers, qui constituaient une part importante du public, ne fréquentaient pas l’école. Cette modification sera surtout effective après la seconde guerre mondiale. 

Une réforme des rythmes scolaires

En 1972, une réforme scolaire décale le temps de repos hebdomadaire du jeudi au mercredi. Le milieu du cinéma s’adapte et déplace son jour logistique du jeudi au mercredi.

Aujourd’hui, on maintient le mercredi par habitude, mais on pourrait changer de jour puisqu’il n’y a plus de logistique : les films sont devenus des fichiers numériques stockés sur des serveurs des salles de cinéma. Mais comme on ne peut toujours pas le projeter sans autorisation du distributeur et du producteur, le fichier n’arrive que le jour donné pour éviter la copie.

Avec : 

Thierry LEFEBVRE, Enseignant à Paris-Diderot, membre du CERILAC, Centre d’Etude et de recherche Interdisciplinaire en lettres, arts et Cinéma. Son blog 

🎧 Les P'tits Bateaux 

►► ►Plus de cinéma sur France Inter

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.