Les marches du Festival de Cannes
Les marches du Festival de Cannes © Fotolia

Le cinéma a ses traditions, ses habitudes, ses exceptions, et des tas de curiosités que Sébastien Leroux, auteur des Petites curiosités du cinéma aux Editions François Bourin.

Avec Sophie Collombet de la Bibliothèque de Radio France

En amoureux attentif, il nous rappelle par exemple que les fauteuils sont rouges au cinéma, comme ils l'ont toujours été au théâtre car c'est dans les théâtres qu'on a dabord projeter des films. Le bleu, qui était la couleur de la monarchie, arrive aujourd'hui à s'immiscer dans les salles obscures.

En cent quarante-deux sujets, Sébastien Leroux, fondateur et gérant de Kidiwi Studio, nous entraîne sur la planète ciné. Le 7e art s'y révèle plein de malice.

Le tapis rouge du festival de Cannes

Deuxième événement le plus médiatisé au monde, le festival de Cannes se devait d’être à la hauteur : c’est le journaliste Yves Mourousi qui eut l’idée du tapis rouge pour « sacraliser » la montée des marches.

Les 60 mètres de tapis sont changés jusqu’à trois fois par jour ! 6 000 à 7 000 mètres carrés de tissu sont ainsi nécessaires pour couvrir les 24 marches du palais durant les 11 jours de festivités.

A l’issue du festival, une partie des tapis est recyclée en tapis pour les voitures !

In Les petites curiosités du cinéma , Jean-Sébastien Leroux, Editions François Bourin, 2014, 154 p.

Avec Sophie Collombet de la Bibliothèque de Radio France

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.