Star Wars : Episode VII - Le Réveil de la Force
Star Wars : Episode VII - Le Réveil de la Force © Disney

A quelques jours de la sortie du nouvel opus de Star Wars, Le Réveil de la Force , Laurent Goumarre fait le point avec ses invités dans Le Nouveau Rendez-vous .

Star Wars : épisode 7 sort dans une semaine, et ça commence : débats de fans sur la suite de la saga, la presse en fait des tonnes sur la puissance philosophique, et puis faudrait pas oublier le pouvoir d'achat.

La force se réveille… avec les invités de Laurent Goumarre: Olivier Pourriol (philosophe, réalisateur et scénariste), Fabrice Labrousse (il co-signe Star Wars décrypté chez Barillat), Bernard Werber (romancier), Rafik Djoumi (journaliste), qui n'ont pas attendu ce retour pour se passionner pour cette saga hollywoodienne / ce mythe planétaire.

Où en est-on dans l’histoire ?

Il y a d'abord eu une première trilogie qui a eu beaucoup de succès. Beaucoup de temps est passé. Puis George Lucas a décidé de faire une trilogie sur ce qui s’était passé avant cette première trilogie. Puis, ils ont tout remis en ordre.Donc, le premier qui avait été présenté, c’est l’épisode 4. Après, il y a le 5, puis le 6. Et ensuite, sont apparus le 1, le 2, et le 3.

Qui a vu Le Réveil de la Force ?

Beaucoup de mystère autour de cette sortie. Quelques journalistes triés sur le volet devaient assister à la projection de presse.Mais au dernier moment, on leur a annoncé que finalement, non, ils ne le verraient pas par peur que l’épisode soit "spoilé". Seul, un malade cancéreux en stade terminal a pu le voir quelques jours avant sa mort.

Ce qu’on en attend ?

On attend un peu un retour aux sources . Les trois premiers épisodes (4, 5 et 6) avaient le charme d’une visite onirique nocturne, où tout était possible, tout pouvait se renverser. Ensuite les épisodes 1, 2, 3 ont voulu être plus réalistes.

Quel est le meilleur de la saga ?

Le 5, L’Empire contre-attaque . Il a été fait par Irvin Kirchner , qui raconte que quand il a reçu le scénario de George Lucas , il a trouvé que ça ressemblait au Far West. Il ne voyait pas l’intérêt. Il lui a demandé de le laisser faire. Il revenait d’Orient et avait découvert le zen, et la méditation, et il voulait en faire quelque chose.

Et dans L’Empire contre-attaque , il y a une réelle spiritualité, une réelle philosophie au point qu’il aurait pu créer une religion, tellement ça a pris et que c’était puissant. Ça a fait peur à George Lucas qui a ensuite perdu toute cette magie. Dans l’épisode 5, on apprend que n’importe qui peut être un chevalier jedi : c’est juste une manière de percevoir la force et d’être connecté à la nature… Mais dans l’épisode 1, tourné juste après, là il y a un revirement. Pour être unjedi , il faut l’avoir dans le sang, c’est donc un élu. Il a supprimé le fait que n’importe quel spectateur, s’il imprégnait de la philosophie jedi, pouvait le devenir à son tour.

On n'en fait pas un peu trop ?

Entre l’exposition au Louvre : Mythes fondateurs : de Hercule à Dark Vador, et le numéro spécial de Philosophie magazine , on n'en fait pas un peu trop autour de cette saga qui rejoue une tragédie assez classique : le bien, le mal, la lutte entre un fils et son père, Œdipe etc. ?

Georges Lucas s’est intéressé à l’anthropologie très jeune, et lorsqu’il suait sang et eau sur le scénario des premiers Star Wars qui sont très cataclysmiques. A l’époque, sa femme, Marcia Lucas, le rendait fou en lui disant que c’était complètement inintéressant, qu’elle se fichait de ses personnages. Elle le renvoyait systématiquement au travail. Il a mis presque quatre ans à écrire le scénario.

Il a trouvé sa "Toison d’or" dans un ouvrage de mythologie comparé qui s’appelait Le Héros aux 1001 Visages de Joseph Campbell qui était une étude universitaire sur les récurrences que l’on trouvait dans tous les grands mythes de l’humanité, et ça lui a servi de guide. Il a compris que certains épisodes qu’il avait écrit avaient un sens profond. Quand on parle de la mythologie de Star Wars , terme qui a été employé très tôt, dès les années 1980, ce n’est pas pour faire joli, ou pour donner à ces films une patine qu’ils ne mériteraient pas, c’est parce que c’est vraiment un mythe cinémathographique.

Ce qui se passe aujourd’hui, c’est que tout le monde (médias, universitaires…) finit par comprendre qu’effectivement, comme le disaient les fans un peu fous furieux des débuts. C’est un mythe, dans le sens où il va survivre à des changements d’époque.

Écouter l'extrait du Nouveau Rendez-vous :

►►► Écouter la suite du Nouveau Rendez-vous de Laurent Goumarre

La bande-annonce :

Le Réveil de la Force , épisode 7 de la saga Star Wars , sortie en France le 16 décembre, est réalisé parJ.J Abrams sur un scénario de Georges Lucas.

Aller + loin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.