Marc Zinga et Sabrina Ouazani dans "Qu'Allah bénisse la France"
Marc Zinga et Sabrina Ouazani dans "Qu'Allah bénisse la France" © Ad Vitam

Qu'Allah bénisse la France , le premier film d'Abd Al Malik, rappeur, slameur, écrivain et réalisateur français sort le 10 décembre 2014.

La critique de Laurence Peuron : "Sous le soleil... des hommes"

Il était une fois... La voix d'Abd Al Malik posée en ouverture du film. Quatre mots qui sont la promesse de la cruauté du conte à venir. Et ça ne tarde pas, des images d'archives qui montrent des flics dépassés courser des gamins dans les barres, il y a la balle, la déflagration. Il était une fois une bavure policière comme on dit pour euphémiser un trou dans la peau, une mort par balle d'un enfant voyou ou pas dans un ghetto de pauvres.

Abd Al Malik a choisi le noir et blanc pour raconter cette histoire dont il convient qu'elle est à 80% la sienne . En référence à La Haine de Mathieu Kassovitz mais aussi au Truffaut des 400 coups , ou du cinéma de Bresson. Des parrainages qu'il ne revendique pas par hasard et surtout pas pour les mêmes raisons. À Kassovitz, il emprunte la rage et cette manière d'en faire un objet universel, à Bresson il envie cette manière de créer à partir d'interrogations spirituels.De Truffaut, son jeune cinéma est sans doute le plus proche . Dans cette foi, qu'on pourrait aussi taxer de naïveté, en l'homme.

Parce qu'il ne s'agit que de ça dans cette injonction un rien provoc' au vu de l'époque : "Qu'Allah bénisse la France". Il ne s'agit que d'affirmer haut qu'il n'y a pas de déterminisme social, qu'on peut en tout cas le conjurer. Que la France, que les philosophes, les écrivains, les cinéastes et les activistes politiques humanistes nous ont laissée en héritage est moins étroite que ce la lecture des faits divers dans les journaux pourrait laisser à penser.

Qu'on peut naître Régis Fayette-Mikano, grandir dans les périphéries de Strasbourg, avoir traficoté des herbes ou de la poudre parce qu'on ne croyait pas en l'ascenseur de la République et renaître en Abdl Al Malik, poète, chanteur, cinéaste, fervant croyant en le génie de l'humain.

La bande-annonce du film "Qu'Allah bénisse la France"

[Qu’Allah bénisse la France](http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=221564.html) ### Abd Al Malik sera rédacteur en chef d'un jour sur franceinter.fr le 09 décembre **Invité dans [Boomerang,](http://www.franceinter.fr/emission-boomerang-abd-al-malik) avec Augustin Trapenard à 9h.** **En discussion avec les[ internautes par le biais d'un hang out](http://www.youtube.com/watch?v=BKfNJZNVgK4) entre 10h et 12h.** **Sa visite de l'exposition Truffaut à la Cinémathèque française en vidéo.** **Son carnet de notes personnel, écrit durant le tournage du film _Qu'Allah bénisse la France_ .** [**Ses cinéphilies** ](http://www.franceinter.fr/depeche-de-truffaut-a-coppola-les-cinephilies-dabd-al-malik) **Ses livres fétiches**
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.