"Mr et Mme Adelman", "De plus belle", "Les Figures de l'ombre", "Traque à Boston", "Miss Sloane", "Citoyen d’honneur"… Les conseils ciné de Christine Masson et Laurent Delmas.

Affiches des films de la semaine (8 mars) évoqués par Christine Masson et Laurent Delmas
Affiches des films de la semaine (8 mars) évoqués par Christine Masson et Laurent Delmas

Christine Masson et Laurent Delmas animent chaque semaine On aura tout vu : une heure consacrée au cinéma, à retrouver chaque samedi à partir de 10h. Cette semaine, ils reçoivent le réalisateur Ari Kaürismaki et André Wilms, l'acteur principal de son nouveau film, L'autre côté de l'espoir (en salles le 15 mars).
Ce rendez-vous ciné est aussi l'occasion de faire un panorama des sorties de la semaine et de découvrir quels films ont retenu leur attention, quels sont ceux qui les ont déçus et ceux qui les émus...

Monsieur et Madame Adelman de Nicolas Bedos

Nicolas Bedos et Doria Tillier ont tissé ensemble cette histoire de couple. Sarah et Victor, ce sont eux : un écrivain et sa muse. Un couple traversant 45 ans d’histoires, d’époques, d’épreuves - l’occasion pour Nicolas Bedos de tester flashbacks, voix off, gags, hommages, clins d’œil, détournements, artifices…

Christine Masson :

Cela ressemble plus à un assemblage de sketch qu’à un vrai film.

La critique ajoute : "Difficile aussi de croire à ce couple et à cette histoire, d’autant qu’on ne croit pas, depuis le début, leur amour".

Laurent Delmas : "C’est une sorte de patchwork. Les Bedos/Tillier recyclent à mort. Ils font du De Funès à un moment… Il y a du Labadie, du Michel Leclerc, du Capra, du Woody Allen".

Ecoutez la critique complète :

► ECOUTEZ AUSSI | Le 7h43 de Patrick Cohen sur le film de Nicolas Bedos : C'était comment avant les femmes ?

De plus belle d'Anne-Gaëlle Daval

Le film raconte l’histoire de Lucie (Florence Foresti), guérie de son cancer du sein mais qui a du mal à reprendre goût à la vie ; elle va rencontrer Clovis (Mathieu Kassovitz) qui va tout faire pour tenter de la séduire.

Christine Masson :

Tout sonne faux. Foresti à contre-emploi à Kassovitz en séducteur professionnel, cancer du sein et romance artificielle.

Laurent Delmas : "La mise en scène est inexistante. Il y a de la gêne en permanence, on est gênés de voir ses acteurs jouer si peu et si mal."

Il veut mieux oublier.

Les Figures de l’ombre de Theodore Melfi

Le destin des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis le retour sur Terre de l’astronaute John Glenn, le premier Américain à effectuer un vol orbital autour de la Terre.

Laurent Delmas : "Une belle histoire mais il n’y a pas de mise en scène. Il y a juste une image St-Sulpicienne, d’icône qu’on vénère… C’est dommage, il y a un vrai sujet".

Traque à Boston de Peter Berg

Un film fondé sur une histoire vraie : l'attentat terroriste lors du marathon de Boston en 2013 et la chasse à l’homme des frères Tsarnaïev dans la ville.

Christine Masson : "La reconstitution de l’attentat est impeccable. [...] Là où le bas blesse sérieusement, c’est dans la description et la psychologie des personnages".

Miss Sloane de John Madden

Un portrait de lobbyiste, de ceux qui tentent d’enrayer la belle machine politique.

Laurent Delmas : "On a vu 20 fois déjà cette executive woman sans scrupule, sans vie de famille, sans enfants, sans cœur mais avec tailleur et talons hauts. Heureusement c’est Jessica Chastain qui s’y colle et évidemment c’est une immense actrice, mystérieuse comme il faut. On a envie de suivre cette histoire avec elle. Malheureusement, d’histoire, il n’y en a pas beaucoup…"

ECOUTEZ AUSSI | Jessica Chastain était l'invitée d'Alexandra Bensaïd jeudi 9 mars

Le Secret de la chambre noire de Kiyoshi Kurosawa

Stéphane (Olivier Gourmet) est un ancien photographe de mode qui vit seul avec sa fille (Constance Rousseau) et qu'il prend comme modèle pour de longues séances de pose devant l'objectif, toujours plus éprouvantes. Quand Jean (Tahar Rahim), un nouvel assistant, pénètre dans cet univers obscur et dangereux, il réalise peu à peu qu'il va devoir sauver la jeune fille de cette emprise toxique.

Pour Christine Masson, c'est un "film fantastique dans la grande tradition, qui bizarrement ne fonctionne pas dans notre hexagone. Je ne sais pas pourquoi…"

Laurent Delmas :

Là, Kurosawa se plante dans les grandes largeurs.

Citoyen d’honneur de Mariano Cohn et Gastón Duprat

L’Argentin Daniel Mantovani, lauréat du Prix Nobel de littérature, vit en Europe depuis plus de trente ans. Alors qu'il refuse systématiquement les multiples sollicitations dont il est l’objet, il décide d'accepter l'invitation reçue de sa petite ville natale qui souhaite le faire citoyen d'honneur. Mais est-ce vraiment une bonne idée de revenir à Salas dont les habitants sont devenus à leur insu les personnages de ses romans ?

Christine Masson :

Mon coup de cœur de la semaine !

"On pourrait voir du mépris dans le traitement la petite ville et ses esprits étroits, cette rancœur devant la notoriété, sauf que cet homme non plus n’est pas épargné : il est lâche mais aussi amer et égoïste avec quelques sursauts de générosité. Le film soulève quelques questions assez passionnantes : que recherche-t-on dans l’écriture ? Quelle vérité ? À partir de quand la notoriété devient elle compromettante ?"

Terre de roses de Zaynê Akyol

Dans les montagnes du Kurdistan, des femmes luttent contre Daech. Le film dévoile le quotidien de ces combattantes aguerries qui continuent de rire, de vivre et d’être femmes, prenant soin d’elles comme de leurs armes.

Laurent Delmas : "Deux jours après la journée internationale des femmes, on aurait envie de dire beaucoup de bien de ce film, malheureusement, on s’est un petit peu ennuyés…"

Et aussi au ciné

Christine Masson :

On n'aime pas grand-chose cette semaine ; je suis un peu désespérée !

… Puisque les sorties cinéma de la semaine n'ont pas convaincu les deux journalistes cinéma, pourquoi pas regarder un vieux film ? Les deux compères vous proposent de (re)voir deux reprises et un DVD :

Aller plus loin

  • Retrouvez On aura tout vu, le magazine ciné présenté par Christine Masson et Laurent Delmas, chaque samedi à partir de 10h dans votre poste radio ou sur internet
  • Puisque les sorties cinématographiques cette semaine sont un peu décevantes, pourquoi ne pas aller voir des films sortis les semaines passées, comme Chez nous ou La La Land ?
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.