En 1959, Chabrol et Truffaut ont tous les deux sortis leur premier film, avec succès. Reste Godard, qui peine à convaincre le producteur pour réaliser "A bout de souffle". Mais…

L'actrice Jean Seberg et le réalisateur Jean-Luc Godard en 1960, lors de la première présentation d' "A bout de souffle"
L'actrice Jean Seberg et le réalisateur Jean-Luc Godard en 1960, lors de la première présentation d' "A bout de souffle" © Getty / Keystone-France

Jean-Luc Godard, François Truffaut et Claude Chabrol : tous trois étaient critiques aux Cahiers du cinéma ; tous trois fréquentaient la Cinémathèque assidûment, tous trois appartenaient au ciné-club du Quartier latin… tous trois sont devenus des réalisateurs majeurs de la Nouvelle Vague.

Claude Chabrol a réalisé Le Beau Serge en 1958 ; François Truffaut Les Quatre Cents Coups l'année suivante. Les deux films, très novateurs dans leur forme, ont été très remarqués, par les critiques mais aussi par le public.

En 1959, Jean-Luc Godard souhaite tourner son premier long-métrage, À bout de souffle. Il peine à produire son film : comme nombre de réalisateurs de la Nouvelle Vague, Godard se lance dans la réalisation sans formation traditionnelle aux métiers du cinéma et le producteur qu'il a trouvé pour son film, Beauregard, ne lui fait pas complètement confiance.

Dans un entretien au micro de Jacques Chancel, Claude Chabrol raconte comment, avec Truffaut, ils ont donné un coup de pouce à la naissance du film :

Truffaut et moi on avait fait nos films qui avaient un peu marché, et il restait Jean-Luc qui avait besoin de faire un film. Alors il avait trouvé Beauregard comme producteur, mais Beauregard voulait qu’il y ait François et moi, soit comme scénariste, soit comme conseiller technique. François a choisi d’être le scénariste alors qu’il n'a pas écrit une ligne du scénario et moi, j’ai choisi conseiller technique alors que n ‘ai pas mais le pied sur le plateau.

Le film est un grand succès public dès sa sortie. Il remporte également l'ours d'argent du meilleur réalisateur en 1960.

Aujourd'hui, À bout de souffle est devenu l'un des films emblématiques de la Nouvelle Vague…

Aller plus loin

François Truffaut à Londres en 1978
François Truffaut à Londres en 1978 © Getty / Hulton Deutsch
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.