Un film de Kiyoshi KurosawaD'après le roman "Kanzen Naru Kubinagaryu no Hi" (Un jour parfait pour le plesiosaure)Avec Kyoko Koizumi, Takeru Sato, Haruka Ayase, Miki Nakatani, Joe Odagiri...

Atsumi, talentueuse dessinatrice de mangas, se retrouve plongée dans le coma après avoir tenté de mettre fin à ses jours. Son petit-ami Koichi ne comprend pas cet acte insensé, d’autant qu’ils s’aimaient passionnément. Afin de la ramener dans le réel, il rejoint un programme novateur permettant de pénétrer dans l’inconscient de sa compagne. Mais le système l’envoie-t-il vraiment là où il croit ?

Quelques minutes du film

Faire des films, c’est précisément rendre réel ce qui ne l’est pas.

Le film de Kiyoshi Kurosawa est adapté d'un manga, "Un jour parfait pour le plesiosaure"de Rokuro Inui (2011). Le héros y explore l’inconscient des gens, l'héroïne est dans le coma, tous deux parviennent de moins en moins à distinguer le réel de l’irréel... D'où le titre choisi par Kiyoshi Kurosawa : "Real".

Dans son coma, Atsumi dessine un manga : « Roomi ». Le réalisateur explique : "J'ai observé l’apparition d’un certain type de mangas qui ne déforment pas la réalité. Au contraire, ils tentent d’en faire une reproduction fidèle. [...] Pourquoi les dessinateurs sont-ils si attachés au réel ? Quand j’ai interrogé certains d’entre eux, tous m’ont dit qu’en réalité, ils aimeraient réaliser des films. Qu’ils rêvent de mangas qui ressembleraient à des films. En tant que réalisateur de films, je trouve ça très curieux. [...] Certes, la caméra permet de filmer le réel. Mais à cela, on ajoute des éclairages, des décors, et on modifie la réalité de nos propres mains." Derrière l'histoire d'amour des deux héros, il y a aussi en filigrane l'évocation du principe même du cinéma.

Avant la sortie du film, les premières planches de « Roomi », le manga qu’Atsumi réalise au moment où elle se retrouve dans le coma, ont été spécialement éditées en France . Le trouble de perception que ressentent les personnages entre le réel et la fiction trouve ainsi une prolongation tangible pour les spectateurs. En offrant aux spectateurs la possibilité de chercher dans le manga des indices qui expliqueraient la tentative de suicide d’Atsumi, il leur est proposé de vivre pleinement l'expérience du film.

La bande annonce :

Découvrez le film en avant-première, en présence du réalisateur

5 mars : avant première en présence de K.Kurosawa à la cinemathèque (Paris)8 mars : présentation en présence de K.Kurosawa au Festival de Deauville Asie11 mars à 20h : avant première à La Pagode (Paris), animée par Olivier Père en présence de K.Kurosawa13 mars à 20h : avant première aux Halles à Paris, en présence de Kurosawa

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.