Alors que sort en salle leur nouveau film, l’intégralité de l’oeuvre des frères Dardenne est présentée à la cinémathèque. Venus du documentaire engagé, ils ont su, à partir de La Promesse en 1996, drame situé dans le milieu des trafiquants de travailleurs immigrés et des marchands de sommeil réinventer une certaine forme de naturalisme social, nourri par un style cinématographique particulier, privilégiant les longs plans souvent filmés caméra a l’épaule.

L'enfant
L'enfant ©

Bloody eyes // Chacun son cinéma // L'enfant // Falsch // Le fils // Le gamin au vélo // Il court, il court le monde // Je pense à vous // Leçons d'une université volante // Lorsque le bateau de Léon M. descendit la Meuse pour la première fois // Pour que la guerre s'achève, les murs devaient s'écrouler // La promesse // R. ne répond plus // Regarde Jonathan. Jean Louvet, son oeuvre // Rosetta // Le silence de Lorna

> Le programme complet de la rétrospective sur le site de la cinémathèque

En marge de la rétrospective

Frères Dardenne
Frères Dardenne © Radio France
**Rencontre avec Jean-Pierre et Luc Dardenne** animée par Serge Toubiana et Bernard Benolielà la suite de la projection du documentaireL’_Âge de raison, le cinéma des frères Dardenne_ d’Alain Marcoen et Luc Jabon._**Mercredi 28 mai à 17h**_ **Exposition** _Sur les plateaux des Dardenne : Photographies de Christine Planus_ Depuis les premiers longs métrages de fiction réalisés par Jean-Pierre et Luc Dardenne, Christine Plenus est leur photographe de plateau attitrée.Ses photographies de plateaux et de tournage racontent les films autrement et captent des moments magiques, au coeur de la création des frères cinéastes.Au [centre Wallonie-Bruxelles ](http://www.cwb.fr/)du 14 juin au 31 août 2014 **En salle** [Deux jours, une nuit](http://www.franceinter.fr/evenement-deux-jours-une-nuit)avec Marion Cotillard, Fabrizio Rongione et Olivier Gourmet
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.