L'intégrale en version originale

Pendant 12 jours, nous vous invitons à découvrir tout le cinéma de Robert Guédiguian dans sa ville natale, celle qu’il a filmée à de multiples reprises, construisant sur la durée [plus de 30 ans] une oeuvre unique au monde. Tout part de l’Estaque et des quartiers populaires, et s’étend pour raconter un territoire qui résonne avec celui de la Capitale Européenne de la Culture.Cette rétrospective investira différents lieux du centre-ville à l’Estaque. Ce rendez-vous sera l’occasion de montrer des copies restaurées et numérisées des premiers films, de révéler des portraits de Robert, de découvrir les lieux mêmes où les films ont été tournés, etc.

Un cinéaste, un territoire, 30 ans de cinéma

Robert Guédiguian
Robert Guédiguian © Benjamin Bechet
Découvrir ou redécouvrir les films de Robert à la Criée et à l’Alhambra, c’est entrer dans deux lieux emblématiques d’art et de culture à Marseille, porteurs d’une mémoire commune et partageant le même ancrage au coeur de la ville.L’Alhambra est le seul représentant en activité des quelques soixante dix salles de cinéma qui existaient dans les années 1950-1960 à Marseille. C’étaient à l’époque les seuls endroits où on pouvait découvrir des films, des images en mouvement.Ancien marché aux poissons, La Criée est devenue un Centre dramatique national en **1981** , l’année où est sorti sur les écrans, **Dernier été, le premier film de Guédiguian.** De Martigues, où fut notamment tourné **Dieu vomit les tièdes** , et d’autres lieux de l’étang de Berre, à Aix-en-Provence où se déroulent certaines scènes de **Lady Jane** , en passant bien évidemment par l’Estaque (**Marius et Jeannette, Dernier été, à l’Attaque** …), les Quartiers Nord (le Plan d’Aou dans **L’Argent fait le bonheur** ), le Frioul (**Marie-Jo et ses 2 amours** ) mais aussi le centre-ville de Marseille (**à la Place du coeur, Mon Père est ingénieur** …), les films de Robert proposent et permettent un grand voyage au coeur d’un vaste territoire qui correspond à celui de MP 2013 Capitale Européenne de la Culture.**Voir ou revoir les 17 films c’est vivre une expérience étonnante et riche** où l’on retrouve à peu près la même tribu d’acteurs et d’actrices, où l’on sent des périodes plus ou moins noires, la jeunesse et l’insouciance qui s’étiolent au fil des films et une certaine gravité qui s’installe, les conflits de générations qui émergent, le rapport au politique qui se transforme,Marseille qui change, l’importance des paroles, des discussions, des mots dits, des valeurs
### **3 lieux pour 17 films** **La Criée** - Théâtre national de Marseille30 quai de Rive Neuve - 13007 Marseille**L’Alhambra** 2 rue du Cinéma - 13106 Marseille**Séances en plein-air** - Gare saint-charles - 13001 Marseille- Parc de fabrégoules - 13240 Septèmes-les-Vallons- Espace mistral - Estaque plage - 13016 Marseille ### **Films documentaires** **En vérité je vous le dis - 2011** film de Richard Copans - Conversation avec Robert Guédiguian qui revient sur les films de sa carrière dans une conversation libre et passionnée.« _Je voulais raconter le cinéma et le cinéaste, saisir tout son trajet à bras le corps et je savais qu’en lui posant les questions que je me pose, il me parlerait de son cinéma […]. C’est l’histoire d’un homme qui pense que la grande Histoire par force s’inscrit dans les histoires de chacun._ » R. Copans**Á l'alhambra mercredi 26 juin • 20h30 • en présence de Richard Copans et Robert Guédiguian**
affiches Guediguian
affiches Guediguian © Radio France
**Robert sans Robert** film de Bernard Sasia, Clémentine Yelnik - 2011 - 30 années et 17 films ensemble…Bernard Sasia, chef monteur, démonte et remonte les films de Guédiguian et, sans Robert, nous conte Robert, le montage, la création dans l’ombre, et l’amour du cinéma.Dans ce « Voyage en Guédiguian », Bernard Sasia avec son regard et ses outils de monteur, et Clémentine Yelnik avec les mots de son imaginaire, nous racontent des histoires de cinéma qui se nourrissent des histoires des films de Robert.Par la magie du raccord, les personnages souvent joués par les mêmes acteurs, se donnent la réplique par-delà les films et le temps. Le temps cinématographique joue avec le temps réel. Marseille, et plus précisément le quartier de l’Estaque, devient le décor de l’aventure humaine d’une tribu de cinéma. Á **l'Alhambra jeudi 27 juin • 19h • en présence de Bernard Sasia et Guillemette Odicino [Télérama].**
affiches Guediguian - 02
affiches Guediguian - 02 © Radio France
### **Visites guidées : Sur les traces de Robert** **Les samedis 15, 22, 29 juin et le samedi 6 juillet de 9h à 16h** Une visite de l’Estaque sur les traces des films de Robert Guédiguian tournés à l’Estaque : Marius et Jeannette, À l’Attaque, Rouge Midi, Dernier été, menée Jean-Jérôme Esposito et Jean-Marie Arnaud Sanchez.Vous découvrirez les plages de Corbières [Les Neiges du Kilimandjaro], le quai de La Lave [Dernier été], les Riaux [À l’Attaque],… avec un éclairage inédit.- 9h-13h • visite guidée des plages de Corbières jusqu’à Saint-Henri- 13h-14h • repas- 14h-16h • projection
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.