Ecrivain, auteur de théâtre, acteur et poète français, il était aussi scénariste et dialoguiste pour Truffaut, Corneau, Giovanni ou de Broca. Son œuvre s’est souvent intéressée à la société provinciale, et aux humbles à qui il trouve des richesses inexploitées.

Daniel Boulanger
Daniel Boulanger © MaxPPP

Elève au petit Séminaire Saint-Charles à Saint-Chauny (Aisne) de 1932 à 1940 : il y apprend le latin, le grec et l 'allemand et y découvre la lecture qu'il relie à l'interdit puisqu'il lui faut lire en cachetteLe 11 novembre 1940 il est arrêté et jeté en cellule pour actes de sabotage envers l'armée allemande. Il est libéré par le prince Von Thurn und Taxis qui commande la région. En 1942, il est réquisitioné pour le STO, mais il tombe malade et son départ pour l'Allemagne est suspendu. Il ne se rendra jamais en Allemagne. Il se cache dans l'Oise et écrit ses premiers poèmes et ses premières pièces de théatre. En 1945, il part pour le Brésil, la légende veut qu'il y ait été gardien de moutons mais il y sera précepteur pour jeunes filles. En 1946, il assiste au festival de la jeunesse à Prague comme délégué du parti Communiste.Il exerce différents métiers : pion, répétiteur, organiste, courtier en chambre, rédacteur stagiaire aux Affaires Economiques du Tchad. C'est là, à Fort-Lamy , qu'il devient chauve et qu'il bombarde celle qui allait devenir sa femme de brefs poèmes sur des cartes postales.

les tchadiennes
les tchadiennes ©
Jean Paulhan les remarque et les publie chez Gallimard. Ce premier recueil s'appellera Tchadiennes.En 1948, il participe à la reconstruction des chemins de fer Bulgares sur le chantier de Pernik-Voloïek, en compagnie de Claude Ollier et Alain Robbe-Grillet, à qui plus tard, il inspirera le titre d'un de ses romans les plus connus "Les Gommes". Il voyage beaucoup dans le monde entier et s'installe à Paris en 1957 pour se consacrer à la littérature. Il donne son premier texte aux "Temps Modernes", un récit de sa captivité, qui sera refusé par Sartre !Partie remise car Daniel Boulanger collaborera aux "Temps Modernes" mais aussi à "La Nouvelle Revue française", "La Revue des deux-mondes", et "Le Mercure de France". En 1959, la maison de sa femme dans le 14° arrondissement de Paris connait les débuts de la Nouvelle Vague : Truffaut, Chabrol, Godard, et ceux du Nouveau Roman : Gegauff, Robbe Grillet, Ollier, Claude Simon. Tout le monde se retrouve là. Boulanger fera même l'acteur pour Godard (A bout de souffle) et Truffaut (Tirez sur le pianiste). En 1959, il publie ses premiers romans aux Editions de Minuit : l'Ombre, Le Gouverneur Polygame, puis aux éditions de la Table Ronde La Rue Froide , Le Téméraire.Dés 1960, il écrit pour le cinéma et devient le scénarise et dialoguiste de Philippe de Broca qui va connaitre un grands succés avec "Cartouche" (1962) et "L'Homme de Rio"(1964).
En 1963, le recueil de nouvelles "les Noces du Merle" reçoit le prix de la Nouvelle.Au rythme d'un à deux volumes par an, principalement parus chez Gallimard, Daniel Boulanger construit peu à peu une oeuvre prolifique qui étonne, surprend et ravit.Au début des années 70, il s'établit au coeur de l'Oise de son enfance et achète à Senlis "sous le plus beau ciel de France" une maison du 17 ème siècle qu'il fait remettre en état. Dans le recueil de nouvelles "Les jeux du tour de ville", il décrit ce quartier aux rues pavées qui montent et qui descendent.Il vit comme un ours, mais réunit, de temps en temps, autour d'une bonne table, ses amis, en particulier Jean Ferniot, Jean-Claude Fasquelle, Yves Berger, Serge Lentz, Paul Guimard, Jean-François Revel et Louis Nucera. Ils forment le "club des huit".
fouette cocher
fouette cocher ©
Entre 1969 et 1979, il publie neuf recueils de nouvelles dont le fameux carré magique "Mémoire de la Ville", "Vessies et Lanternes", "la Barque Amirale" et "Fouette Cocher" !En 1983, Daniel Boulanger devient membre de l'Académie Goncourt.En 1989, il décide d'arrêter d'écrire pour le cinéma aprés le film sur la Révolution Française réalisé par Robert Enrico. Il aura écrit une quarantaine de scénarios et travaillé avec les plus grands metteurs en scéne ( Claude Chabrol, Philippe de Broca, Louis Malle, Jean-Paul Rappeneau, René Clément, Alain Corneau).Il se consacre désormais exclusivement à la littérature, partageant son temps entre sa maison de Senlis et sa maison au bord de la mer à St Valéry-sur-Somme, hantée par le souvenir de Tourgueniev qui la fréquenta.En 1998, Daniel Boulanger quitte son éditeur Gallimard pour les Editions Grasset. ### ►►► Pour aller + loin : (Ré)écoutez sa radioscopie Daniel Boulanger est décédé le 27 octobre 2014, il avait 92 ans
Daniel Boulanger
Daniel Boulanger ©
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.