Vingt ans déjà. Cela fait tout juste vingt ans que Serge Daney est mort. Il n'avait que 48 ans, laissant une véritable œuvre critique, un ensemble touffu de textes sur le cinéma, la télévision, la pub, le tennis, la vie politique. Textes critiques, textes théoriques, textes de journaliste et de voyageur. Il a marqué des penseurs contemporains comme de jeunes critiques en pleine activité aujourd'hui, mais aussi des cinéastes désireux de montrer leur film à un critique « voyant ». Sa pensée a été utile en son temps et à beaucoup de spectateurs. Vingt ans après sa disparition, il faut dire aussi comment et en quoi cette pensée peut servir aujourd'hui.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.