Christopher Lee à la Berlinade de 2012
Christopher Lee à la Berlinade de 2012 © Reuters / Fabrizio Bensch

L'acteur (et chanteur, photographe, producteur, musicien...) britannique est mort dimanche dernier suite à un problème respiratoire, annonce The Telegraph. Il aura marqué l'histoire du cinéma en incarnant des personnages oubliables, dont le comte Dracula.

C'est en 1958 que Christopher Lee est devenu le visage de l'un des monstres les plus célèbres de la littérature : le vampire Dracula . Un rôle qu'on lui confiera dans une dizaine de films des célèbres studios de la Hammer, spécialistes de l'horreur du cinéma des années 50. Il y côtoiera fréquemment son compagnon de route Peter Cushing.

Sa grande taille (1m96), son visage émacié et son regard pénétrant lui offriront des rôles marquants de méchants de cinéma, de Saroumane (le sorcier adversaire de Gandalf dans le Seigneur des Anneaux puis Le Hobbit ) à Scaramanga (ennemi de James Bond au pistolet d'or), en passant par le comte Dooku de la deuxième trilogie Star Wars , le moine russe Raspoutine, le mandarin Fu Manchu (qu'il incarnera cinq fois) ou encore l'inquiétant père dentiste de Willy Wonka dans Charlie et la Chocolaterie de Tim Burton.

Les deux dernières décennies ont en effet offert à l'ancien acteur de série B une reconnaissance mondiale des critiques et du public. Anobli en 2001 par la reine d'Angleterre, Chevalier des Arts et Lettres en France , Sir Christopher Lee s'essayait aussi régulièrement à d'autres formes d'art. On peut ainsi entendre sa voix dans plusieurs jeux vidéo (dont Kingdom Hearts 2, Freelancer, ou les adaptations du Seigneur des Anneaux) et même dans un album de heavy metal , sorti l'année dernière.

Retour sur quelques rôles de Sir Christopher Lee au cinéma

Saroumane (Le Seigneur des Anneaux - Les Deux Tours )

Le comte Dooku (Star Wars - La Revanche des Siths )

Scaramanga (James Bond - L'Homme au Pistolet d'Or )

Le dentiste (Charlie et la Chocolaterie )

Le professeur Catheter (Gremlins 2 )

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.