Quarante ans de la vie d’un couple et autant d’années d’évolution de la société chinoise. Une fresque historique et un drame familial…

So long, my son
So long, my son © Ad Vitam

Au début des années 1980, Liyun et Yaojun forment un couple heureux. Tandis que le régime vient de mettre en place la politique de l’enfant unique, un évènement tragique va bouleverser leur vie. Pendant 40 ans, alors qu’ils tentent de se reconstruire, leur destin va s’entrelacer avec celui de la Chine contemporaine.

Pionnier du cinéma indépendant chinois des années 1990, Wang Xiaoshuai développe depuis son premier film The Days réalisé en 1993, un style original ancré sur la représentation de l’humanité.

Avec So long, my son, Wang Xiaoshuai se penche sur la grande histoire de la Chine à travers le portrait intime de trois couples liés par une profonde amitié depuis la Révolution culturelle, tour à tour touchés par des drames personnels dus aux conséquences directes de la politique du pays.

Les répercussions de la révolution culturelle, les carcans idéologiques, la politique de l’enfant unique, le fossé entre la Chine rurale et la Chine urbaine et les mutations profondes du pays... Des destins croisés qui mêlent le drame à la politique. 

So long, my son
So long, my son / Ad Vitam

Wang Xiaoshuai, ce qu’il en dit

La grande majorité de la population chinoise a l’habitude que la vie des individus soit organisée en fonction de la société et de ce que décident les hommes politiques.

Maintenant qu’on peut de nouveau avoir plusieurs enfants, je me suis rendu compte que ça n’a pas donné lieu à beaucoup de débats, qu’il n’y a pas eu de libération de la parole. Ça m’a interpellé et je continue de réfléchir sur le pourquoi de ce silence qui est un sujet en soi. Les priorités des chinois ont changé : ce qui anime les gens aujourd’hui, c’est la quête d’enrichissement personnel, comme s’ils avaient tourné la page de la politique de l’enfant unique sans en faire le bilan.

Ce qui m’importait, c’était de raconter cette histoire à partir du moment où les parents perdent leur enfant. Car cet évènement implique un bouleversement total dans la vie de ce couple et de leurs proches et amis, un bouleversement durable qui impactera toute leur existence à venir. C’était la vie de ce couple perdant leur fils et la politique de l’enfant unique que je voulais placer au centre du film.

So long, my son
So long, my son / Ad Vitam

►►► Distribution

  • Un film de WANG Xiaoshuai

► Avec :

  • LIU Yaojun : WANG Jingchun
  • WANG Liyun : YONG Mei
  • SHEN Moli : QI Xi
  • LIU Xing (16 ans) : WANG Yuan
  • SHEN Hao : DU Jiang
  • LI Haiyan : AI Liya
  • SHEN Yingming : XU Cheng
  • GAO Meiyu:  LI Jingjing
  • ZHANG Xinjian : ZHAO Yanguozhang
So long, my son
So long, my son / Ad Vitam
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.