Valérie Lemercier danse chez elle et au supermarché, mais aussi dans sa loge, sur les chansons des Spice Girls. Souvent, elle organise des boums chez elle, "des sur'pat" comme elle dit : "Je pousse les meubles et on danse à 4 ou 5. Un soir, on a même dansé à 2, avec un briquet qui jouait l'air de la lambada. A la fin, il n'y avait plus de gaz!" Au bar de l'hôtel Regina à Paris, l'actrice reconnaît profiter de chaque instant pour s'étirer, courir, bondir. Elle trouve dans le mouvement, un équilibre. La musique y contribue. Elle vient d'enregistrer "Pierre et le Loup", chez Naïve, avec l'excellent orchestre du Capitole de Toulouse, dirigé par Tugan Sokhiev, le nouveau chef de l'orchestre qui succède à Michel Plasson. Elle a tellement aimé l'aventure que c'est elle qui a voulu illustrer le conte de Prokofiev, en rouge et noir, à la plume. Chez elle, Lemercier possède 40 versions de "Pierre et le loup", y compris celles de Bill Clinton et de Sophie Marceau! La musique... Celle qu'elle écoute quand elle tourne? C'est la période "jazz" de Nana Mouskouri quand elle enregistre à New York dans les années 60, c'est Mireille, dont elle connaît les chansons par coeur, Amy Winehouse, "parce qu'elle ne ressemble à personne", Françoise Hardy ou la période disco d'Amanda Lear, qu'elle écoutait, adolescente, avec sa soeur aînée. Pour rester svelte, elle mange bien le matin, mais surtout pas de viennoiserie ni de jus d'orange ("évitez le lait, aussi, c'est mauvais, et achetez vos corn flakes chez Naturalia!). Ce matin, elle a fait réchauffer les pâtes de la veille et a trouvé cela délicieux. A midi? Un déjeuner costaud, et rien, si possible, après 18 heures. '"C'est un conseil que m'a donné la patronne des Folies Bergères pour rester mince! Et il y a ce proverbe, petit déjeuner de roi, déjeuner de prince et dîner de pauvre"!) La musique, encore? Elle est dans le nouveau film que tourne Etienne Chatilliez, une comédie musicale qui sortira dans un an, avec Valérie Lemercier dans le rôle d'Agathe Cléry, une blanche raciste qui va devenir noire. Dans le film, Lemercier chante, danse et joue. Elle a travaillé la danse, le chant avec le sérieux qu'on lui connaît. Et en buvant son thé, elle avoue, tranquillement : "Quand j'y pense, c'est normal de jouer dans ce film... Ma vie, c'est une comédie musicale"... Passe alors dans le bar un gros monsieur barbu, sosie de Coppola. "Tiens, précise l'actrice, ma copine Nathalie Baye m'a raconté que dans un festival, elle s'est retrouvée, très impressionnée, dans la voiture du président Francis Ford Coppola... A un arrêt, des gens ont frappé au carreau : "Carlos, Carlos, baisse la vitre, vas y, donne un autographe!!!" Valérie Lemercier sourit, tandis que son taxi s'approche. Elle doit répéter encore, puis rentrer. Et on l'on ne peut pas s'empêcher de l'imaginer pousser son caddie en se déhanchant, au Franprix du coin, dans la doudoune bleue qu'elle vient de se résoudre à acheter.

Lemercier
Lemercier © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.