Sur les écrans cette semaine vous n’échapperez pas à Suicide Squad, le blockbuster américain du moment.

Suicide Squad
Suicide Squad © Radio France / warner bros

Deux stars très en vogue dans ce film : l’inévitable Will Smith et l’acteur oscarisé Jared Leto, embarqués dans une histoire où une équipe de méchants infréquentables a pour mission de sauver le monde.

Suicide Squad est la meilleure bande son du moment. On accueille avec une pointe de nostalgie The house of rising sun puis on file très vite sur des succès de la planète rap. L’inoxydable Without me d’Eminem, devenu un classique du genre, passe le relai à Lil Wayne et sa bande pour Sucker for Pain .

Côté cinéma, pour en dire deux mots : une responsable des services secrets américains, sorte d'équivalent de M chez James Bond, se met en tête de recruter les pires barbares pour en faire une escouade de choc. L’histoire donne la part belle aux femmes : la justicière, la folle , la sorcière maléfique et la vengeresse. Les hommes, grands méchants barbares ou loyal soldat ne sont que leurs porte-flingues patauds. C’est le seul petit élément éventuellement positif de cette production. Les accents pop art et malabar font parfois sourire. Le jeu des acteurs déçoit d'une manière générale. Ces méchants infâmes qui subitement servent la bonne cause de l'humanité en se souvenant de leur désir d'amour ne tiennent pas la route. Les références à Batman n'y font rien, Jared Leto fait un mauvais Joker parce qu'il est sous-employé. Le pire, c'est que la fin semble annoncer une suite.

Suicide squad un film ? Disons plutôt que si ces protaganistes sauvent le monde dans l’histoire, Suicide squad fait sombrer le cinéma dans les eaux troubles d’un méli-mélo de clin d’œils à des films réussis. Bref zappez le film,  achetez l’album..

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.