La route est pure. La route rattache l’homme des villes aux grandes forces de la nature […].Sur la route, dans les restaurants qui la bordent, les postes à essence, les faubourgs des villesqu’elle traverse, les amitiés et les amours de passage se nouent. La route, c’est la vie. Jack Kerouac, Sur la route (1957)

Sur la route d'un rouleau de légende

Entre le 2 et 22 avril 1951, Jack Kerouac écrit un roman de 125 000 mots sur un support papier de 36,50 mètres de long. Il a 29 ans. En grande partie autobiographique , une soudaine fièvre scripturale l’entraîne à écrire un livre en prose spontanée, empruntée aux techniques du Surréalisme inspirée par son compagnon de voyage NealCassady .

Rouleau original de Sur la route de Jack Kerouac.
Rouleau original de Sur la route de Jack Kerouac. © Christies, New York

« Je l’ai fait passer dans la machine à écrire et donc pas de paragraphes… l’ai déroulé sur le plancheret il ressemble à la route. » écrit Jack Kerouac en mai 1951. Le rouleau imprimé et édité (en 2007)comporte un seul paragraphe de 370 pages, sans marge et sans chapitres.« Je vais me trouver un rouleau de papier pour couvrir les étagères, je vais le glisser dans la machine,et je vais taper à toute vitesse, à toute berzingue, au diable les structures bidons, après on verra »…« j’ai écris ce livre sous l’emprise du café… 6 000 mots par jour, 12 000 le premier jour et 15 000 ledernier… ».Il préparait sa route depuis 1947, au moyen de dizaines de carnets et de notes manuscrites . De jeuneromancier, Jack Kerouac va devenir l’écrivain le plus expérimenté, le plus doué de sa génération, qui lepropulsera au sommet de la littérature américaine, avec la « littérature de l’instant » .Après plusieurs refus d’éditeurs et de sérieuses modifications, le Rouleau tapuscrit sera fi nalementpublié par les éditions Viking en 1957, et trois ans après en France par la maison Gallimard. C’est cetteversion plus courte et expurgée de ses passages les plus sulfureux que le public connaîtra jusqu’à cestoutes dernières années.L’aventure des amis de Kerouac sera un énorme best-seller et un symbole pour de nombreuses générations.Il sera traduit dans le monde entier.

Présentation de l'exposition dans le jounal de 8h du 11 mai

À l’occasion du 50ème anniversaire de la publication initiale, Viking décide de publier le tapuscrit originalen 2007, et trois ans plus tard par les éditions Gallimard, en 2010, pour la version française, sous letitre Sur la route - le rouleau original.En mai 2001, Christie’s organise une vente aux enchères à New-York et présente le tapuscrit de JackKerouac. Le marteau marque le Rouleau au prix exceptionnel de 2,5 millions de dollars. Il est acquis par Jim Irsay, amateur de rock et propriétaire de l’équipe de football les Colts d’Indianapolis.Jack Kerouac est né le 12 mars 1922 dans une famille d’origine canadienne-française, et nous célébronsainsi, avec cette exposition, le 90ème anniversaire de sa naissance.Francis Ford Coppola avait acquis en 1968 les droits sur le livre, aujourd’hui la société de productionMK2 et Walter Salles l’ont réalisé et il sortira en salle le 23 mai.Et pour la première fois, le célèbre rouleau prend la route vers la France pour rejoindre le Musée des lettres et manuscrits de Paris qui va l’exposer pendant trois mois.Gérard Lhéritier, Fondateur du Musée des lettres et manuscrits

Kerouac, la littérature française et le musée des lettres et manuscrits

Jack Kerouac et Neal Cassady en 1952 (photographie prise par Carolyn Cassady).  © Rue des Archives/RDA
Jack Kerouac et Neal Cassady en 1952 (photographie prise par Carolyn Cassady). © Rue des Archives/RDA ©

Lorsque, à la faveur de la sortie prochaine de l’adaptation de Sur la route par Walter Salles, le Musée des lettres et manuscrits s’est vu proposer d’exposer le fameux rouleau, il n’a pas hésité une seconde devant cette occasion unique de faire découvrir au public français le manuscrit légendaire d’un auteur à la fois totalement américain et pétri de culture et de littérature francophones et françaises. Originaire d’une famille québécoise francophone originaire de Bretagne, Kerouac parle le joual (dérivé du français parlé au Québec) jusqu’à l’âge de 6 ans, époque à laquelle il commence à apprendre ce qui devait devenir sa langue d’écriture, l’anglais. Il continuer malgré tout à écrire certains textes d’abord en français, avant de les traduire.

Outre ces origines culturelles, son goût et sa pratique de lecteur le rattachent à la grande littérature française, qu’il découvre à l’adolescence à travers Rimbaud, les surréalistes et l’écriture automatique, Balzac, Genet et Céline (son texte « On Céline » contient cette phrase en français : « Adieu, pauvre suffrant, mon docteur »), mais également Proust ; il considère Sur la route comme une version condensée d’À la recherche du temps perdu, infl uence revendiquée dans ces mots : « J’ai décidé de faire exactement ce que Proust a fait, mais vite ». Passerelle on ne peut plus féconde pour le Musée des lettres et manuscrits, dont l’exposition inaugurale dans ses nouveaux locaux était précisément consacrée à l’auteur de La Recherche.

visu_liste
visu_liste © Radio France

Sur la route, le film, sortie le 23 mai> en savoir +

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.