Le britannique Terry Gilliam est au cœur de la sélection officielle avec le film "L'homme qui tua Don Quichotte", film maudit par excellence !

Terry Gilliam et Jean Rochefort sur le tournage en 2003
Terry Gilliam et Jean Rochefort sur le tournage en 2003 © Haut et Court

Un réalisateur connu

Acteur, réalisateur (court-métrages comme long-métrages), scénariste, metteur en scène d'opéras, Terry Gilliam est un touche-à-tout artistique. Il aime être partout et regorge d'idées de projets à monter. Connu comme ayant fait partie du groupe d'humoristes britanniques le Monty Python, le cinéaste a ensuite poursuivi une carrière en solo, après avoir notamment réalisé , pour notre plus grand plaisir en réalisant des films tels que L'Armée des douze singes en 1995, Las Vegas Parano en 1998 ou L'imaginarium du docteur Parnassus en 2009.

Son histoire avec le Festival de Cannes commence officiellement avec Monty Python : Le Sens de la vie en 1983, film dans lequel il joue avec ses compagnons de route du groupe des Monty Python, qui remporte le Grand Prix du Jury. Il revient en tant que réalisateur cette fois au Festival de Cannes avec Las Vegas Parano qui fait partie de la sélection officielle (en compétition) en 1998. L'imaginarium du docteur Parnassus fera également partie de la sélection officielle tout en restant hors compétition en 2009. Une histoire en pointillé, mais qui pourrait porter chance au réalisateur avec cette dernière édition.

► (RÉ)ECOUTER | Affaires sensibles : "Lost in la Mancha" : Le Don Quichotte maudit de Terry Gilliam

32 min

"Lost in la Mancha" : Le Don Quichotte maudit de Terry Gilliam

Par France Inter

Une malédiction en passe de s'arrêter

Car c'est il y a 20 ans que l'histoire de cette sélection cannoise actuelle commence. Finalement, le film présenté cette année, on l'attend depuis 20 ans ! 

Il faut savoir que Terry Gilliam ne fut pas le premier à se casser les dents sur ce Don Quichotte. En effet, Sergio Leone, et Orson Welles ont tenté une adaptation de l'ouvrage. Le réalisateur et scénariste italien souhaitait représenter l'Amérique et l'Europe à travers ses personnages.

Terry Gilliam a en effet dès les débuts du tournage de grosses difficultés. Le deuxième jour de tournage, une crue soudaine va détruire le matériel et les décors et changer ainsi radicalement le lieu de tournage. Jean Rochefort qui devait jouer Don Quichotte et qui avait appris l'anglais expressément pour ce tournage ne pouvait malheureusement pas tourner à cheval, à cause d'une hernie discale. La production est finalement annulée et il nous reste le documentaire Lost in la Mancha réalisé par Keith Fulton et Louis Pepe (2002), consacré à ce tournage chaotique.  

Réalisé (ou dans une tentative de réalisation) dans des conditions catastrophes (le tournage a commencé en 2000), comme de nombreux autres films maudits, L'homme qui tua Don Quichotte était encore sur la sellette mercredi 9 mai 2018. Mais jeudi 10 mai, on annonce que le CNC permet au film de sortir sur les écrans, après une âpre bataille juridique avec le producteur Paulo Branco. Il sortira donc bien le 19 mai 2018 sur les écrans français, comme l'a indiqué le CNC dans un communiqué : "Après avis de la Commission de classification, un visa 'tout public' a été attribué ce jour au film de Terry Gilliam 'L'Homme qui tua Don Quichotte'". Ainsi le film sera bien diffusé pour le clôture du Festival de Cannes 2018. On note également que Terry Gilliam a fait un AVC le 8 mai, au milieu de cette bataille juridique... On espère que tout va bien pour lui et qu'il s'est entièrement remis ! 

On note que depuis 2001, plusieurs projets furent remis en place par Terry Gilliam pour relancer le film, avec différents acteurs (Ewan McGregor, Owen Wilson, Michael Palin, John Hurt, etc). Et finalement c'est en 2017 que le projet aboutit et qu'il peut être le film que nous allons voir au cinéma. Cette adaptation très libre du livre de Miguel de Cervantès L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche ou L'Ingénieux Noble Don Quichotte de la Manche publié il y a plus de 400 ans rassemble Jonathan Pryce en ingénieux hidalgo et Adam Driver en Sancho Panza, le compagnon de Don Quichotte. Il s'agit de l'histoire d'un publicitaire désabusé transporté au XVIIème siècle que Don Quichotte, prend pour Sancho Panza et qu'il embarque dans ses aventures. 

Ecoutez la webradio du cinéma 

Podcast

Abonnez-vous au fil de podcast "Spécial Cannes", via le lien RSS ou sur Itunes

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.