Demain, mercredi 13 mai, c’est l’ouverture de la 68ème édition du Festival de Cannes. Daphné Roulier, en spécialiste du 7ème art, recevait Thierry Frémaux dans La vie est un je . Le délégué général du Festival de Cannes raconte son amour du cinéma et livre quelques secrets sur Cannes.

Pour être un bon sélectionneur à Cannes, il faut ...

Selon Thierry Frémaux :

"Il faut avoir un œil ! Faire preuve de distinction, avoir fait des choix qui se soient révélés justes. Il faut connaître l’histoire du cinéma.Je pense que l’on peut juger le présent en connaissant le passé. On ne peut pas s’extasier devant certaines choses en ignorant celles qui ont déjà été faites. Quand j’explique à un grand cinéaste que l'on ne retiendra pas son film, il faut être capable de lui en donner de bonnes raisons. Je ne vais pas ajouter l’humiliation à la déception."

Mon travail c’est de dire si le film sera ou ne sera pas à Cannes, je ne leur dis pas c’est bien ou ce n’est pas bien . Ce n’est pas la question.

Portrait sonore de Monsieur cinéma :

Réalisé par Anne-Sophie Ladonne :

1 min

Portrait sonore de Thierry Frémaux dans La vie est un je

"Un jour j’ai décidé que je ne ferai pas de film, que je ne ferai pas de cinéma dans ma vie"

Daphné Roulier:

Gilles Jacob, à la barre de Cannes pendant près de 40 ans, disait avoir l’impression de voler ce qui ne lui était pas dû. De faire l’école buissonnière, voire d’aller au bordel tous les jours. Et vous ?

"J’ai le sentiment d’être dans une situation extrêmement privilégiée… C’est comme une montée de marche. Et puis ce sont des métiers qui se renouvellent, l’excitation ne faiblit pas puisque le monde du cinéma se réinvente chaque année . Tavernier citait toujours Victor Hugo : "J’admire tout, comme une brute" . Et c’est vrai, il faut une vraie capacité d’admiration. Ce métier, je ne pourrais pas le faire si je me posais en concurrence. Il ne faut pas vous dire je ferai mieux… Un jour j’ai décidé que je ne ferai pas de film, que je ne ferai pas de cinéma dans ma vie. Dans la vie en général, il est important de faire preuve d’admiration et de générosité. "

"Tout à coup on se dit qu’il y a des gens qui font du cinéma différemment"

Le directeur de l’Institut Lumière à Lyon et commissaire de l’exposition Lumière ! Le cinéma inventé revient sur ses premiers films, ses premiers émois :

Enfant, il y avait La chevauchée fantastique : L’apparition de John Wayne avec Anna Winchester devant la diligence

"Puis adolescent, je suis allé trois jours de suite au cinéma. J’avais vu Dites-lui que je l’aime de Claude Miller avec Miou Miou et Gérard Depardieu. Et puis Au fil du temps , un road movie deWim Wenders . Un film formidable de trois heures en noir et blanc et en scope. Tout à coup on se dit qu’il y a des gens qui font du cinéma différemment."

"À Cannes, du premier café du matin, au dernier whisky de la nuit, on ne parle que du cinéma et des films"

Cannes c’est une folie douce, c’est une folie mondiale. Les gens viennent de partout pour oublier qui ils sont pendant 12 jours. Et c’est une folie nécessaire puisque ça met le cinéma au cœur du monde. Du premier café du matin, au dernier whisky de la nuit, on ne parle que du cinéma et des films.

À quoi ça sert le cinéma ?

La vie je la connais parce que j'ai vu beaucoup de films

Écoutez la réponse de Thierry Frémaux :

19 sec

Le cinéma, ça sert à quoi ? par Thierry Frémaux

La cinéphilie doit être un plaisir. Les gens ont peur de dire qu’ils sont cinéphiles puisqu’ils ont peur qu’on leur demande qui était le chef opérateur de Citizen Kane . Il faudrait faire preuve d’une érudition, de connaître tous les génériques…Ce n’est pas ça. La cinéphilie c’est l’amour du cinéma.

La première fois qu’il est venu à Cannes ? C’était à 18 ans, en camionnette, sans réussir à voir le moindre film.

Ironie de l’histoire, en 2001 Gilles Jacob l’installe à la direction artistique du Festival, avant de lui céder les rênes de la sélection. Gilles Jacob lui disait toujours :

Ne pensez jamais que Cannes est le plus grand festival du monde mais faites tout pour qu’il le reste.

Et la bagarre à Cannes ?

Ecoutez le mix des meilleurs polémiques de Cannes :

C’est un scandale que ça gagne du pognon ça, sur le dos du pauvre populo

1 min

Cannes et ses scandales

Thierry Frémaux :

Oui, ça fait partie du folklore. Mais c’est aussi parce que les gens viennent avec des idées, des convictions fortes. C’est formidable de se disputer après un film !

Sa plus grande fierté ? Cannes, incubateur de talents

Xavier Dolan reçoit en 2014 le Prix du jury. Il remercie Thierry Frémaux :

30 sec

Xavier Dolan reçoit le Prix du jury à Cannes

Je lui avais dit : ce n'est pas encore prêt. Tu vas faire d'autres films, tu reviendras et je t'attendrai. Et c'était Mommy

Xavier Dolan
Xavier Dolan © MaxPPP

►►► RÉECOUTEZ L'intégralité de l'émission La vie est un je , avec Thierry Frémaux

►►► CANNES 2015 || Coulisses, vidéos, archives... à suivre avec le blog "Cannes... etc"

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.