Ça vous dirait, de rejoindre Shia LaBeouf dans une salle de cinéma de New-York pour regarder en trois jours non-stop l'intégralité de ses films avec lui, le tout retransmis sur Internet ? Attention, petite précision : la caméra tourne le dos à l'écran.

Oh, Shia, you did it again.

On ne vous ennuiera pas en vous expliquant à nouveau ce qui a fait de Shia LaBeouf un véritable phénomène d'Internet, tout est déjà plus ou moins résumé ici. Sachez seulement, pour rappel, que l'acteur hollywoodien de 29 ans, devenu icône d'un certain cinéma indépendant, aime les happenings artistiques.

Justement, il en vit un en ce moment même, et il vous invite à le rejoindre. Shia LaBeouf s'est installé dans un cinéma de New-York (le Angelika Film Center) et regarde depuis mardi TOUS les films dans lesquels il a joué , du plus récent (Fury ) au plus ancien (a priori, The Christmas Path , où il avait... 12 ans). Tout le monde peut le rejoindre à tout moment, l'entrée est libre et gratuite. Et une caméra filme les réactions de l'acteur en temps réel.

► ► ► SUR LE WEB | Pour regarder la vidéo en direct, cliquez ici

Autant le dire tout de suite, Shia n'est pas le cinéphile le plus expressif de la planète.

Cluedo : Shia LaBeouf, dans un cinéma, avec sa filmographie
Cluedo : Shia LaBeouf, dans un cinéma, avec sa filmographie © Radio France / Olivier Bénis

D'après le programme, l'expérience doit durer au total trois jours, 24 heures sur 24, sans aucune interruption. L'ensemble du projet pose de nombreuses questions :

  • L'acteur est-il un génie ou essaie-t-il juste désespérément d'attirer l'attention ?
  • Où est-il parti de 1h52 à 3h25, près de deux heures pendant lesquelles son siège est resté vide (oui, on a vérifié) ?
  • Survivra-t-il au visionnage des trois premiers épisodes de Transformers et du pire épisode d'Indiana Jones ?
  • Est-il justement sorti pendant la diffusion d'un de quatre films ?
  • Et surtout : comment Shia fait-il pour nous paraître toujours sympathique y compris dans ses projets les plus obscurs ?

Les réponses sont sans doute au bout de ce marathon. Mais aurez-vous la patience de l'y suivre ?

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.