Une narration trop longue et trop anecdotique pour les uns, un vrai travail sur le son et de fabrication d'images pour les autres… Découvrez les avis très partagés du Masque sur “First Man : Le Premier Homme sur la Lune”, le nouveau film de Damien Chazelle !

Ryan Gosling, dans “First Man” le film de Damien Chazelle sur la figure Neil Armstrong, premier homme à poser le pied sur la Lune en 1969, et l'histoire de la mission Apollo 11
Ryan Gosling, dans “First Man” le film de Damien Chazelle sur la figure Neil Armstrong, premier homme à poser le pied sur la Lune en 1969, et l'histoire de la mission Apollo 11 © Copyright Universal Pictures International France

Le résumé du film de Damien Chazelle, par Jérôme Garcin

Le film sur Neil Armstrong du franco-américain de 33 ans Damien Chazelle, avec Ryan Gosling dans le rôle de l’astronaute qui, le premier, a posé le pied sur la Lune, le 21 juillet 1969, et dont le petit pas pour l’homme a été un grand bond pour l’Humanité. Un film de 2h20, où Spielberg est crédité au générique, et dont l’ouverture donne l’impression saisissante de décoller de la terre – ça secoue.

Il déroule ensuite l’histoire de cette mission Apollo 11 de la NASA, de 1961 à 1969. Mais surtout l’histoire, moins connue, de cet homme, Neil Armstrong, dont la fillette de deux ans et demi, est morte d’une tumeur au cerveau. Un traumatisme enfoui derrière le légendaire exploit. Avec, dans le rôle de l’épouse délaissée du grand homme, Claire Foy.

Claire Foy, interprétant Janet Shearon, épouse de Neil Armstrong au moment de la mission Apollo 11, dans “First Man” de Damien Chazelle !
Claire Foy, interprétant Janet Shearon, épouse de Neil Armstrong au moment de la mission Apollo 11, dans “First Man” de Damien Chazelle ! / Copyright Universal Pictures International France

“Rien n'est dit” dans ce film, selon Xavier Leherpeur

XL : Je n'ai pas du tout aimé. Le côté parc d'attraction "comme si vous y étiez"... je m'en fous ! 

Le problème du film, c'est qu'il ne raconte pas grand chose, alors qu'il y a plein de choses à raconter.

On est quand même dans un film basé sur la biographie officialisée et adoubée de Neil Armstrong par Neil Armstrong, donc on est dans les rails d'un film extrêmement prudent, où rien n'est dit.

Il y a quand même un moment où on nous raconte que sur Terre, les journalistes n'y croyaient pas, les Noirs et les étudiants avaient toutes les défiances du monde en se demandant pourquoi on dépensait des millions pour aller sur La Lune alors qu'il y avait des problèmes aux Etats-Unis. Mais le tout est résumé en trois scènes inutiles.

Ryan Gosling, dans le rôle très intérieur et introspectif de Neil Armstrong, premier homme à marcher sur la Lune, dans “First Man” de Damien Chazelle !
Ryan Gosling, dans le rôle très intérieur et introspectif de Neil Armstrong, premier homme à marcher sur la Lune, dans “First Man” de Damien Chazelle ! / Copyright Universal Pictures International France

“Un très beau moment de cinéma” pour Jean-Marc Lalanne 

JML : Étrangement, le film a été accusé aux États-Unis d'anti-patriotisme parce qu'on ne le voit pas planter le drapeau américain. Moi je ferais la critique inverse : je pense que s'il avait été jusqu'au bout en montrant ce geste, le film aurait été été au bout de la conquête de l'espace comme un impérialisme. Et je pense que ne pas le filmer est un problème et un manque.

Le traumatisme affectif de la mort de sa fille est trop gadgétisé par le film, on y revient régulièrement... ça aurait du être le cœur du film... mais Gravity réussissait beaucoup mieux là-dedans : comment quelque-chose d'intime peu détermine tout ce qui se passe là-haut.

Malgré tout, il y a une maîtrise technique, comme toujours chez Damien Chazelle, un talent de fabrication d'images qui est un peu froid, un peu vain... mais par moments assez impressionnants. Par exemple la scène de l'alunissage à la fin... c'est un très beau moment de cinéma.

Ryan Gosling, dans le rôle de Neil Armstrong dans “First Man” de Damien Chazelle, sur les premiers pas de l'homme sur La Lune !
Ryan Gosling, dans le rôle de Neil Armstrong dans “First Man” de Damien Chazelle, sur les premiers pas de l'homme sur La Lune ! / Copyright Universal Pictures International France

Charlotte Lipinska a eu des sensations miraculeuses avec le travail du son dans ce film !

CL : C'est beau et c'est sensoriel. Il y a un travail sur le son, que ce soit l'alunissage ou la traversée de l’atmosphère...

Je repensais au tout début de Dunkerque de Nolan qui avait tout un travail sur le son, où on était vraiment dans la tête des soldats avec tous les sons assourdis. Et là ça m'a fait le même effet, c'est à dire j'avais des sensations proches de la claustrophobie quand on se retrouve dans la capsule avec lui.

Ou au contraire de choses totalement miraculeuses quand il arrive sur la Lune et tout à coup le son s'arrête. Il n'y a plus de son quand il sort de la capsule. J'ai trouvé ça sublime.

Et au contraire je trouve que l'histoire de sa petite fille, même si on peut la taxer de larmoyante, dessine le parcours de cet homme qui est déjà parti. Il n'est pas sympathique, on le voit : avec sa femme, avec ses deux autres enfants... Il est déjà dans son monde, il est déjà ailleurs, car il n'est plus bien avec les hommes sur Terre et il a cette obsession.

Ryan Gosling, interprétant Neil Armstrong, le tout premier être humain à mettre un pied sur la Lune, le 21 juillet 1969, dans “First Man” de Damien Chazelle !
Ryan Gosling, interprétant Neil Armstrong, le tout premier être humain à mettre un pied sur la Lune, le 21 juillet 1969, dans “First Man” de Damien Chazelle ! / Copyright Universal Pictures International France

Pierre Murat a lui aussi été très impressionné par l'intériorité du film et de la mise en scène !

PM : Il cherche un tombeau pour mettre son chagrin. Le problème c'est que cela est dissous dans une dramaturgie trop dilatée de 2h30 où tous les épisodes successifs sont anecdotiques.

Le réalisateur, on le sait depuis Whiplash est sadomasochiste. On n'avait peut-être pas ça dans La La Land mais on retrouve cette dureté dans First Man. Les 25 premières minutes, on se retrouve à l'intérieur de la capsule, on ressent ce qui se passe... J'ai été très impressionné. Et quand on arrive sur La Lune, c'est formidable.

La petite fille morte revient un peu trop souvent, mais Damien Chazelle dirige vraiment Ryan Gosling comme quelqu'un qui est en dehors de tout. Il a déjà sa carapace. Il est déjà dans son scaphandre, et il joue de ça. C'est un film sur l'intériorité de quelqu'un qui est déjà ailleurs et qui va s'en aller encore plus loin.

Ryan Gosling, jouant Neil Armstrong, le premier homme à avoir posé le pied sur la Lune en 1969, dans “First Man” de Damien Chazelle !
Ryan Gosling, jouant Neil Armstrong, le premier homme à avoir posé le pied sur la Lune en 1969, dans “First Man” de Damien Chazelle ! / Copyright Universal Pictures International France

Écoutez 

Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de First Man sur le plateau du "Masque et la Plume" :

7 min

"First Man" de Damien Chazelle : les critiques du Masque & la Plume

🎧 Écoutez l'intégrale du Masque et la Plume

Aller plus loin

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

À noter que d'autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.