Bernadette Laffont
Bernadette Laffont © Radio France

348 pages, il faut bien ça pour faire le tour de la carrière d'une belle fille comme elle. Et chaque actrice doit rêver d'un tel livre à la fois beau et passionnant, enthousiaste et informé. Oui, un grand et gros volume bourré de photos, d'entretiens et de témoignages pour parler de Bernadette Lafont laquelle avait eu vent du projet par son auteur Bernard Bastide et lui avait alors déclaré : "Ce livre, me semble-t-il, devrait être comme un train en marche : l'Orient-Express ou le Transsibérien, qui embarquerait le lecteur pour un voyage immobile..."

Hélas, le parcours se fera sans elle désormais, mais la disparition de l'actrice rend ce livre-somme plus précieux encore. S'il est tellement réussi à mes yeux, c'est qu'il est l'exact reflet et d'une carrière et d'une personnalité. La belle personne qu'était assurément Bernadette Lafont se révèle à toutes les pages. On revisite ainsi sa filmographie en s'extasiant et sur sa diversité et sur sa complexité : Truffaut et Zidi, Eustache et Korber, Chabrol et Balducci, Davila et Davy, Miller et Confortès, tant d'autres encore. Mais à chaque fois, le même élan vital, mais à chaque fois l'alliance d'une retenue protestante et d'une gouaille nîmoise. Un Titi gardais qui fricoterait avec la HSP (Haute société protestante). Bref, jamais de vulgarité dans la sincérité de ton.

En cinéphile avisé, Bastide jette les éclairages nécessaires là où il faut et quand il le faut. Sur "Certaines nouvelles" de Jacques Davila par exemple, ce petit joyau méconnu du cinéma français, ce rare film sur la "guerre sans nom" qui tonne au loin. L'actrice s'est prêtée au jeu de l'entretien au long cours et c'est un bonheur de lecture sans pareil. Bernard Bastide multiplie en plus les documents (photos superbes, fac-similé, affiches, reproductions de manuscrits, etc) sans s'interdire la rigueur cinéphilique : la dernière partie du livre est un modèle du genre avec filmographie et index impeccables. Vraiment la référence en matière de biographie intelligente.

Bernadette Laffont
Bernadette Laffont © © PHOTOPQR/LE PARISIEN/DELPHINE GOLDSZTEJN / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/DELPHINE GOLDSZTEJN

Maintenant que les mânes de Bernadette peuvent tranquillement "mener, mener" du côté de la Tour Magne ou sur la route de Fond Vert sans se faire embêter par d'insupportables mistons flaireurs de selle de vélo, il est temps de se plonger dans cette "vie de cinéma" bien remplie. Ensuite, on ira retrouver Bernadette sur grand écran avec sa copine Catherine D. la sémillante nouvelle septuagénaire, toutes deux adeptes du "zig-zig" pour notre plus grand bonheur.

C'est bientôt Noël, non ? Alors retenez bien cette référence : "Bernadette Lafont, une vie de cinéma" par Bernard Bastide aux éditions Atelier Baie. Et vous savez ce qu'il vous reste à offrir ou à vous faire offrir !

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.