Le film d'Adam McKay a, une fois n'est pas coutume, plu à tous les critiques ciné du "Masque & la Plume" - à des degrés divers et pour des motifs différents, mais il n'en reste pas moins que tous le conseillent… Retrouvez ici leurs avis.

"Vice" d'Adam McKay, avec Christian Bale dans le rôle de Dick Cheney, est sorti en France le 13 février 2019
"Vice" d'Adam McKay, avec Christian Bale dans le rôle de Dick Cheney, est sorti en France le 13 février 2019 © Mars Films

Le film résumé par Jérôme Garcin

Avec au casting : Christian Bale, grossi de 20 kg, dans le rôle du vice-président Dick Cheney, Steve Carrell dans celui de Donald Rumsfeld, et Sam Rockwell qui campe un très mimétique George W. Bush. 

Un film de 2h12 qui appartient au genre biopic, mais version satirique. On y voit Dick Cheney gravir les échelons du pouvoir et, une fois élu vice-président, devenir une sorte de Docteur Mabuse entre 2001 et 2009. Il prend  très vite la main sur le président Bush (encore plus idiot dans le film que ce qu'on imagine dans la réalité), l’exfiltre après le 11 septembre pour mieux prendre son fauteuil, impose ensuite une politique de droite dure et déclenche la guerre en Irak au prétexte, fameuse fake news, que Saddam Hussein détiendrait des armes de destruction massive. Quant à l’homme Cheney, c’est un miraculé sorti indemne d’infarctus à répétition, qui doit s’accommoder d’une fille dont l’homosexualité dérange son parcours idéologique. 

Attention, ne partez pas avant la fin du générique ! Vous aurez des surprises…

Xavier Leherpeur a vu un film d'horreur derrière le biopic

XL : On ne peut pas dire que le film pêche à la mouche, ça n'est pas très subtil dans sa manière d'attraper ses spectateurs. C'est lourd, c'est grossier, ça tache, mais ça fait un bien fou !

J'adore le film mais on ne peut pas dire que c'est une satire d'une grande délicatesse. Il y va à la tractopelle et au rouleau compresseur.C'est le mariage assez improbable et tout à fait savoureux entre Robert Altman de l'époque M*A*S*H et de Michael Moore. Le but est atteint et tous les moyens sont bons.

C'est jubilatoire en terme d'humour méchant, et puis mine de rien, derrière le rire, derrière la satire, derrière le pamphlet, il y a régulièrement une ou deux choses… Sur la machine politique : c'est quand même un film d'horreur qui ne se finit pas !  Comme à la fin de Freddy, le monstre est encore là et il a encore un pouvoir de nuisance absolument inouï aux Etats-Unis. On lui doit vraiment les 20 dernières années de la politique américaine hégémonique, dangereuse, au Moyen-Orient et un peu partout. Et en même temps, avec ce côté bon père de famille rassurant. Toute l’ambiguïté, toute la noirceur du film est là

C'est très drôle, très pamphlétaire et en même temps c'est indispensable et salutaire

Amy Adams joue ici le rôle de Lynne Cheney, la fille homosexuelle de Dick (Christian Bale)
Amy Adams joue ici le rôle de Lynne Cheney, la fille homosexuelle de Dick (Christian Bale) / Universum Film

Danièle Heymann a aimé

DH : C'est féroce et on est enchanté que cela le soit. 

Je trouve que Christian Bale est quand même incroyable. Tout à coup je me suis dit "Je le connais depuis longtemps celui-là. Il avait 13 ans, c'était dans L'Empire du Soleil de Spielberg, et il n'a pas arrêté de grossir, de maigrir, de grossir, de maigrir… et puis là il a regrossi. Et franchement ce qu'il fait, ce n'est pas une performance, c'est une incarnation. Il EST Dick Cheney. 

Et c'est vrai que c'est un peu un film d'horreur, parce que c'est 40 ans de la vie américaine, que ce n'est pas fini, quand on pense à Trump…

Pierre Murat regrette le cinéma d'Altman

PM : Tout ce que vous avez dit est vrai, mais… Le côté malin du réalisateur l'emporte chez moi. Visiblement, il s'est dit : "Dick Cheney, comment je vais faire pour prendre un personnage aussi moche, moralement ennuyeux et méconnu ?" Il a dû mettre toute sa biographie sur des feuilles de papier en disant "Maintenant il faut que je mette un peu d'intérêt là-dedans sinon ça va être mortel d'ennui" Et il y est en effet arrivé. Mais en utilisant de très grosses ficelles.

Xavier a donné une référence tout à fait juste et peut être, à mes yeux, écrasante : Robert Altman. Altman faisait des films sur l'Amérique, qui étaient d'une causticité absolue mais il y avait une élégance de la forme. Moi personnellement, j'ai plus de tendresse pour des grands cinéastes comme Altman qui étaient au moins aussi féroce sur l'Amérique il y a 20 ans et qui en plus étaient doués d'un talent de mise en scène extraordinaire. Là, c'est malin. 

Et c'est très bien.

Charlotte Lipinska a trouvé le film "fun"

CL : C'est déjà pas mal d'être malin… et si ça peut ouvrir le film à un public d'ados, de jeunes adultes - parce que le film est quand même vraiment jouissif ! C'est fun, il y a une invention dans la narration incroyable...

Et là où je trouve le film assez fort, c'est qu'il est à la fois glaçant parce qu'il montre ce côté du personnage extrêmement opportuniste et qui a une patience intéressée. Dick Cheney est là, tapis dans l'ombre, il ne bouge pas. Il sait que son heure va arriver. Il attend des années, et dès qu'il y a une petite faille, hop, il y va et c'est gagné. C'est assez glaçant sur la politique interne américaine et en même temps extrêmement drôle, assez jouissif, le film est nerveux.

Et restez jusqu'au bout du générique !

Sam Rockwell, superbe en George W Bush plus bête que nature (du moins on l'espère)
Sam Rockwell, superbe en George W Bush plus bête que nature (du moins on l'espère) / Universum Film

Aller plus loin

Le film d'Adam McKay est dans les salles depuis le 13 février 2019

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos du film sur le plateau du Masque et la Plume... 

8 min

"Vice" d'Adam McKay : les critiques du "Masque & la Plume"

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

À noter que d'autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici !

Steve Carell est ici Donald Rumsfeld
Steve Carell est ici Donald Rumsfeld / Universum Film
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.