L’acteur Victor Lanoux est mort dans la nuit de mercredi à jeudi à l’hôpital de Royal. Il avait 80 ans et avait tourné dans une cinquantaine de films et de nombreux téléfilms.

Victor Lanoux est mort à 80 ans.
Victor Lanoux est mort à 80 ans. © AFP / VALERY HACHE

Victor Lanoux, vedette du petit écran et du cinéma, est mort dans la nuit du mercredi 3 au jeudi 4 mai, à l’âge de 80 ans.

Louis la brocante

Victor Lanoux reste d’abord et avant tout pour le grand public Louis la brocante, l’homme à la moustache, au volant de sa vieille camionnette Citroën.
Pendant plus de 15 ans les téléspectateurs ont vu le brocanteur, détective au grand cœur, toutes les semaines sur France 3.

Une cinquantaine de rôles au cinéma

Mais Victor Lanoux a aussi marqué le cinéma des années 70 et 80 avec une cinquantaine de rôles.

On se souvient notamment de "Cousin, cousine" de Jean-Charles Tacchella, en 1975, avec Marie-Christine Barrault, qui lui avait valu une nomination pour le César du meilleur acteur.

Victor Lanoux évoque "Cousin, cousine" dans Radioscopie, avec Jacques Chancel, sur France Inter, le 6 février 1980 :

Pour moi ce tournage n'a pas été une partie de plaisir (...). La consécration est un hasard heureux et c'est vrai que "Cousin, cousine" a marqué le démarrage de ma carrière (...) et la porte ouverte aux Etats-Unis.

Victor Lanoux a également tourné dans le diptyque d’ Yves Robert: "Un éléphant ça trompe énormément" et "Nous irons tous au paradis" . Il incarnait l'impétueux et séducteur Bouly , arborant déjà sa moustache sur le cours de tennis !

Extrait du film "Nous irons tous au paradis", d'Yves Robert :

Ses rôles l’ont aussi amené à travailler avec des réalisateurs comme Gérard Oury ("La Carapate"), Jean-Marie Poiré ("Retour en force"), Jean-Pierre Mocky ("Y a-t-il un Français dans la salle?") ou Philippe de Broca ("Louisiane").

Des débuts au cabaret

Mais c'est au cabaret que Victor Lanoux fait ses premiers pas avec Pierre Richard dans les années 60 , notamment en première partie de Georges Brassens.

Victor Lanoux et Pierre Richard "Les gifles" au Music hall de France en 1965:

Des origines modestes

Victor Lanoux a appris le métier d’acteur par correspondance, après être entré, à 20 ans, comme machiniste aux studios de Boulogne.

Il raconte ses origines modestes à Denise Alberti, le 17 mars 1973 dans les Feux de la rampe, sur France Inter :

Je suis un vrai prolétaire, j'ai eu de véritables difficultés.

Mais dans le Tribunal des Flagrants délits, sur France Inter, le 16 septembre 1980. il se défend d'être et d'avoir incarné un "beauf".

Malaise en 2007

Souffrant de problèmes cardiaques, Victor Lanoux a été victime d'un malaise sur le tournage de "Louis la brocante" en 2007. Devenu paraplégique, il a néanmoins poursuivi les tournages jusqu'en 2012 après une intense rééducation.

De nombreux hommages

Suite à son décès, le président de la République a salué un « grand artiste », « aimé des Français ».
La ministre de la culture Audrey Azoulay parle « d’un acteur plein d’humour » et d’ « humanité »

De nombreux internautes ont aussi réagi sur Twitter.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.