The Voices - Affiche
The Voices - Affiche © Radio France

Ce dimanche 22 mars, Le Masque et la Plume s’intéressait à l’actualité du cinéma et notamment au film The Voices de Marjane Satrapi.

La réalisatrice française d'origine iranienne était rédactrice en chef de franceinter.fr, le 09 mars, à l'occasion de la sortie de son film en France.

Attention spoilers - Ryan Reynolds joue le rôle de Jerry, un employé d’une fabrique de baignoire dans une petite ville des États-Unis, Milton. Quand il ne prend pas ses médicaments, il entend des voix, des "voices ". Il parle et s’entend très bien avec son chat, Mr Moustache, du genre pousse-au-crime, et son chien, Bosco, plutôt sage. Jerry a quelques problèmes… Il tue des jolies filles et conserve leurs têtes dans un réfrigérateur.

Pour en parler autour de Jérôme Garcin , Danièle Heymann de Marianne, Michel Ciment de la revue Positif, Xavier Leherpeur du magazine Studio Ciné Live et Eric Neuhoff du Figaro.

Ecoutez le débat sur le filmThe Voices dans l'émission Le Masque et la Plume :

Pour Danièle Heymann, c’est un film drôle, mal élevé et très agréable

C’est un film d’horreur, drôle. C’est le schizophrène et le serial killer le plus gentil que l’on puisse imaginer. Marjane Satrapi, avec une sorte de mauvaise éducation, va jusqu’au bout de son truc avec ce chien bienveillant, gentil, qui lui dit "tu es un homme bon… " Ces animaux parlent, très naturellement : je trouve que c’est une idée formidable, réalisée de façon extrêmement gracieuse et décontractée. Et ce chat maléfique, qui lui dit : "Mais si tu peux en tuer une autre, mais si, mais bien sûr, tu es très très méchant " (…) Je trouve que c’est un film mal élevé, drôle, horrifique et très, très, très agréable.

Xavier Leherpeur : "Un très mauvais film réalisé par une bonne cinéaste "

Moi je vais être un peu schizophrène, c’est un film totalement raté mais qui me réjouit et confirme une chose : Marjane Satrapi est une réalisatrice extrêmement intéressante. C’est une œuvre de commande, le scénario est indigent au possible… On est à la fois dans un film de genre, dans le paradigme, dans le pastiche, dans la métaphore (…) C’est un film qui est constamment en train de réfléchir sur le film de genre, comment est-ce que l'on construit, comment est-ce que l'on déconstruit… Il essaie d’être dans la réflexion, on dirait du Wes Craven mal digéré , pourquoi pas. Elle (Marjane Satrapi) s’y est aventurée, why not . En même temps, je me dis que chaque plan atteste l’intelligence et le talent de Marjane Satrapi, parce qu’elle arrive, en terme graphique – on sent qu’elle vient de la bande dessinée – à mettre en scène la schizoprénie du personnage (...) C’est un très mauvais film réalisé par une bonne cinéaste.

Michel Ciment : "Un film qui manque de rythme, qui manque d’invention "

C’est une pochade macabre. Mais comme "pochade ", ce n’est pas réussi et comme "macabre ", ce n’est pas réussi non plus. On pense à ce que les Cohen , ou à ce que Tim Burton auraient fait de ce sujet. Le personnage de Ryan Reynolds, qui est une sorte de Jerry Lewis beuné et inoffensif, ne me fait pas rire du tout. Je trouve que c’est un film qui manque de rythme, qui manque d’invention (…) Alors peut-être était-ce parce qu’elle n’a pas écrit le scénario : il faut être très fort pour transformer une commande en quelque chose de très personnel. Elle a échoué à mon avis.

Eric Neuhoff : "Ce film est une mauvaise action "

Alexandre Astruc parlait de la caméra stylo, voilà quelqu’un (Marjane Satrapi) qui ferait bien de reprendre son crayon, parce qu’alors là, c’est hallucinant de vacuité, de laideur et d’inintérêt. C’est l’histoire d’un type, joué par un acteur, complètement nul. C’est lui qui devrait mettre sa tête dans le frigo, c’est une tranche de mou de veau (…) C’est un tueur en série qui a deux psys : son chien et son chat. Alors le chat doit être "jungiens " et le chien "freudien " puisqu’il y a le bon psy et le mauvais psy (…) On a le temps de penser à tout sauf à ce qui se passe sur l’écran. Il se passe beaucoup de choses, nous dit Danielle, mais ce sont toujours les mêmes ! C’est très long, ce n’est pas un bon sujet, on est très content quand ça s’arrête. En plus, j’ai mis une bonne demi-heure à reconnaître Gemma Arterton (…) Ce film est une mauvaise action.

►►► RÉÉCOUTEZ I L'intégralité de l'émission Le Masque et la Plume de ce dimanche 22 mars

►►► RÉÉCOUTEZ I Marjane Satrapi invitée deBoomerang par Augustin Trapenard

►►► RETROUVEZ I Marjane Satrapi rédactrice en chef sur franceinter.fr

►►► REGARDEZ I Marjane Satrapi présidente de Radio France ?

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.